L'équipe de 'Technisoins' de Marc-André Gibeau & Jacynthe Boisvert

par Isa More
dans Communiqués FMSQ

Pouvez-vous nous présenter l’équipe de médics qui sont présents à chaque course de la FMSQ?
Technisoins est une équipe multidisciplinaire composée de membres qui œuvrent dans différentes sphères du milieu de la santé et de l’urgence.

Est-ce que chacun d’entre vous accomplit un rôle différent ou est-ce tout votre monde peut intervenir sur un blessé?
Tous les membres de l’équipe sont habiletés à intervenir de façon adéquate lors d’évènement. Nous avons toujours une équipe composée de quatre intervenants.

La formation en techniques de soins que vous avez, c’est laquelle exactement?
La majorité de notre équipe est composée de premiers répondants et de paramédics, mais nous avons aussi des infirmiers, des thérapeutes sportifs et des étudiants de 3e cycle de ces domaines dans nos rangs.

Quelles sont les blessures les plus fréquentes auxquelles vous avez à intervenir sur un blessé?
Les coups de chaleur et les fractures aux membres inférieurs et supérieurs sont les cas les plus fréquents.

Assistez-vous à d’autres types d’évènements que ceux de la FMSQ?
Nous possédons un vaste éventail de clients donc différents types d’évènements tel que culturel (évènements musicaux d’une ville), sportif (équestre, course à obstacles, athlétisme, etc.) mais notre spécialité reste les sports motorisés (voiture, moto, VTT) et les sports extrêmes. Nous sommes aussi présents de façon permanente chez X-Town et Mécaglisse.

Vos recommandations pour nos pilotes pour qu’ils se blessent le moins possible?
Notre 1e recommandation : Évitez de mettre ses doigts dans la chaine ainsi que sur le silencieux lorsque la moto est chaude (rires)!

Vous permettez-vous de replacer des os déplacés sur le vif?
Le déplacement des os fracturés ou déplacés peut causer des blessures plus graves. Jamais nous ne déplaçons volontairement les os. Nous effectuons seulement des immobilisations afin d’assurer que l’os en question ne se déplace plus et nous référons le patient vers le centre hospitalier le plus près.

Vous faites les premiers soins, mais amenez-vous les blessés à l’hôpital. Où s’arrête votre mission de sauvetage?
Notre mandat est d’assurer la sécurité des gens sur le site de l’évènement donc nous patrouillons celui-ci afin d’intervenir rapidement pour diminuer les possibilités d’aggravation de blessure lors d’accident. Au fil des ans (depuis 2010), nous avons perfectionné nos méthodes d’interventions ainsi que nos équipements à fin de répondre adéquatement aux besoins de ce type d’évènement ce qui fait de nous un chef de fil en la matière.

Vous soignez souvent des coups de chaleur lors des courses. On entend plusieurs choses sur l’hydratation, certains pilotes disent boire le jour avant un bon 5 litres et ce serait assez pour la course du jour d’après et d’autres disent qu’au contraire, c’est le jour même qu’il faut boire, qu’en pense-tu?
Il est important de s’hydrater sans excès mais plutôt de façon constante : avant, pendant et après la course.

ROXMEDICS2016

Quant à l’alimentation, faut-il le plein de sucres lents la veille d’une course ou le matin même?
Nous ne sommes pas des spécialistes en nutrition mais à coup sûr un bon repas est important.

Vos enfants sont toujours présents également, roulent-ils aussi?
Nos deux fils coursent en Peewee C.
Noah, 6 ans roule en VTT depuis cette saison. Il est présentement 2e au classement.
Liam, 8 ans roulent en moto depuis 3 saisons. Il a terminé 4e au classement en Peewee C air la première année. L’an dernier, également 4e au classement en Peewee C liquide avec d’innombrables problèmes mécaniques. L’an dernier, Liam a également coursé en CMRC récoltant de l’expérience et des podiums.
Cette année encore, Liam est 4e au classement avec 2 courses sur 4 de réalisées.

TECHNISOINS2016MARC

Est-ce que les médics qui vous ont amené à l’endurocross ou l’endurocross qui vous a amené aux médics (rires)?
Le médic m’a amené à l’endurocross.
À force de venir aux courses mes enfants y ont pris goût. L’attente de l’âge minimum a été longue!
Personnellement, je viens tout juste de m’acheter une moto. Qui sait, peut-être me verrez-vous sur une ligne de départ prochainement?

Vous êtes toujours calmes et souriants, est-ce que garder un grand contrôle est essentiel dans ce genre de travail?
Il est primordial de garder son calme car les gens que nous traitons sont souvent dans un état de stress donc nous devons les rassurer afin de pouvoir mieux les évaluer et les traiter.

Merci Technisoins de prendre soin de nos coureurs à chaque fin de semaine et de rendre les événements sécuritaires!

 

Crédit photos:  Isa More (team debout, de dos), Roxanne Gauvin (Marc) et MAPL (Roxanne)