Ronde 6: SAINT-MICHEL-DES-SAINTS 19-20 AOÛT 2017

par Isa More
dans Communiqués FMSQ

RONDE 6
SAINT-MICHEL-DES-SAINTS

19-20 AOÛT 2016

Nom de la piste: : Endurocross Lac Taureau
Adresse: Aéroport Saint-Michel-des-Saints
Promoteur: François Beauchesne
Facebook: Non
Site internet: Non
Téléphone pour renseignements: Celui de la FMSQ
Eau pour se connecter: Non
Électricité: Non
Eau pour laver les bikes: Non
Électricité pour se connecter: Non
Droit de faire des feux en soirée: Oui, mais pas directement au sol (foyer portatif accepté)
Droit de camper et tarif: 10$/personne, gratuit pour les moins de 5 ans.
Essence proche: Au village de Saint-Michel-des-Saints
Dépanneur: Station service Ultramar dans le village
Épicerie: Provigo a l'entrée du village
Bars proches: Oui au village
Motel/Hôtel: Oui au village
Station sanitaire pour les roulottes: Oui au garage municipal sur le chemin vers la piste

-Les avantages de la track:
C'est une piste parfaite pour une première fois en endurocross.

-Piste MX: Non

-Carte de localisation:http://fmsq.net/calendrier/championnat-endurocross/27-lac-taureau,-saint-michel-des-saints-moto-et-quad.html

-Activité spéciale le samedi soir, après la course de sac a patates, une autre surprise vous sera proposée!

MESSAGE IMPORTANT DU PROMOTEUR:
**AUCUNE CIRCULATION SUR LA PISTE D'AVION/ CONSÉQUENCE= EXPULSION DU SITE DIRECTEMENT**

**AUCUN FEU DIRECTEMENT AU SOL**

3-roues.jpg

Claude (971) Léonard et François (506) Beauchesne de la réputée boîte de production artistico-mécanique LES HAUT-NORD DU BEAU CHÊNE, en collaboration intime mais pas trop, avec Communications Do LaBrute, invite la grande famille de la FMSQ à pointer ça sur la 131 cette fin de semaine afin de participer au spontaragonflesque endurocross de St-Michel-des-Saints.

Pour ceux qui n’y sont jamais allés, le mot clé à retenir est : sable. Voyez ça comme une fin de semaine à la plage, sans la mer. Et sans les bikinis. L’ orthographe est important : c’est pas St-Michel-des-Seins. Le fait qu’il n’y ait pas la mer ne veut toutefois pas dire que vous ne pouvez pas vous baigner. Parlez-en à ceux qui ont pris le départ moto de 11h l’an dernier...

Toujours est-il que, pour ceux qui connaissent l’événement, nous avons 10 patché sur place un certain C. Léonard, de résidence inconnue, pour qu’il vous donne un petit aperçu de ce qui vous y attend cette année. La parole est à lui :

''Salut mes vous-autres. L’an dernier, les 4-roues ont eu droit à une piste essentiellement virginale si on fait exception des traces de chenilles du Bobcat de Keven Mongrain. Cette année, la virginité est plus que jamais à l’honneur puisque le même Mongrain sera aux commandes du même Bobcat (légèrement modifié esthétiquement par Frank Beauchesne, on y revient plus loin) en fin d’après-midi le samedi. Sa mission : faire disparaître les damnées ornières creusées par les 4-roues, question de maximiser le rapport qualité/prix/plaisir intense des pilotes moto le dimanche.

Le circuit de l’an dernier orbitant géo-stationnairement la piste d’atterrissage est de retour pour l’essentiel, mais il est allongé par une toute nouvelle section qui va ajouter plusieurs minutes au tour de piste. Cette section de sentier forestier a été débroussaillée de façon passablement intense par Frank Beauchesne lors d’une frénétique virée de trois jours aux commandes du Bobcat de Mongrain (le même Bobcat qui juste avant arborait un wiper, des feux arrière et une peinture relativement fraîche). 

Beauchesne a aussi défriché une nouvelle aire de départ, qui heureusement a par la suite été retravaillée par un bulldozer conduit par un vrai opérateur. « Chus meilleur dans l’rough que pour la finition » a expliqué Beauchesne.

Parlant du nouveau départ, la photo qui s’y rapporte montre une moto placée là où Phil Chainé (meneur au classement moto Expert et donc premier choix sur la grille) risque d’installer son orange. La première ligne est donc assez loin du 1er virage, et y’a de la place en masse pour les autres classes derrière.

rsz_1rsz_2départ_1.jpg

On a par ailleurs refait au Bobcat et au bull toutes les trails creusées jusqu’aux oreilles suite au déluge du dimanche l’an dernier. Le bull a aussi aplani les rockers de supercross plutôt intenses qui bardassaient les sections ouvertes de style motocross aux abords de la piste d’avion. Question d’agrémenter le parcours, j’en ai profité pour lui faire confectionner quelques sauts, dont celui à deux voies séparées par un banc de neige en sable (genre), ce qui empêchera les suiveux de creuser un V au milieu et permettra les dépassement aériens même pour les VTT. Mes 25 ans à faire la piste du SuperMotocross de Montréal n’auront pas servi à rien.

rsz_1rsz_1rsz_sauta.jpg

À part de ça, il y a une nouvelle piste sur une surface tapée exprès pour les PW50 (qui ont tendance à faire Waaa-waa sur place dans le sable mou)  et une nouvelle section pour les motos PM qui affiche même une petite montée (genre). 

J’ai pris la photo titre de cet article, montrant la moto de Félicia Robichaud, mon pick-up-à-Loïc et le bulldozer gracieusement fourni par un entrepreneur local (gros merci Marc Champoux), jeudi dernier à St-Michel. Précisons que Félicia n’était pas là : elle était dans l’Ouest canadien où elle apprivoisait son retour au mode bipède. La moto est en fait sa 2016 que je viens de racheter. Le bon numéro est donc sur le casque. Qu’on se le dise, dorénavant je roule comme une fille. Ce qui devrait être une amélioration marquée.

rsz_1rsz_photoouverture.jpg

 J’ai justement roulé en fin de journée jeudi (juste après la séance de bulldozer et juste avant un autre ostie d’orage) et je peux honnêtement vous promettre que si le sable reste le moindrement humide (la météo prévoit des averses sur la fin de la semaine), ça va être écoeurant.

Selon EVO Suspension, ajoutez un brin de compression, slackez la détente, placez votre poids sur l’arrière dans les bosses et envoyez la poignée à gaz dans l’coin. Au fond (sens propre comme figuré), c’est facile le sable.

RUMEURS :

-Frank « chus assuré des deux bords » Beauchesne prévoit la présence de quelques gars de motocross à St-Michel.

-Dans la même veine, un de mes fils qui a déjà fait un peu de  moto mais qui ne va pas aux courses (il est ingénieur et roule un bécyk couvert de stickers, vous voyez le genre) est allé au Massachusetts mercredi dernier pour essayer une Alta électrique.  Le lendemain, il est allé rouler avec des gars vites de la Nouvelle-Angleterre/GNCC et en a invité deux (plus la blonde de l’un) à venir à St-Michel. Ça leur tente. L’an dernier (voir photo), ça a fini serré à St-Michel. Ça pourrait être encore pire c’t’année.

-Lucie ''Boum Boum' 972 fait dire : oubliez-pas vos casseaux à bleuets.

rsz_2016_1.jpg

Crédit photos et texte humoristique:  Claude Léonard