Carte blanche à Frédéric Blouin/Inter

par Isa More
dans Profils de pilotes

 Rouler en endurocross avec Frédéric Blouin/Inter

 

POSITION DU CORPS SUR TON BIKE EN ENDUROCROSS:
Ma position sur mon bike est 90% debout dû au fait que je ne suis pas très grand (rires)!!! J'adopte cette position car, anyway, je ne touche presque pas par terre lorsque je suis assis, donc c'est d'aucun avantage! Les seuls moments où je suis assis, c'est dans les virages style MX, dans les longues accélérations ou sur un terrain plat. Je me sens plus prêt à toute éventualité en position debout sur ma moto.

SET-UP DU BIKE POUR CHAQUE COURSE:
Les set-up du bike deviennent de plus en plus importants, plus je m'améliore. Évidemment, il y a l'entretien régulier tel que les filtreurs à air, le changement d'huile, le levage etc. Mais cette année, je focusse surtout sur mon set-up de suspensions qui, d'après moi, est la chose la plus importante de ma moto. Mon père m'aide beaucoup pour l'entretien et la réparation lorsque je brise des pièces (rires)! Il y a aussi Philippe Chaîné et Francis Ouimette qui m'aident beaucoup pour mes suspensions et tous les autres bons trucs pour ma moto.

CHOIX DES LIGNES LORS D'UNE COURSE:
Pour ce qui est des choix des lignes, c'est tellement important dans une course qu'il y est primordial d'y apporter la plus grande attention. Les lignes changent tout au long de la course donc ça devient encore plus important. Marcher la piste n'est plus suffisant à ce stade. En marchant la piste, je suis capable de prévoir les trajectoires des premiers tours mais après cela, il faut que je m'adapte aux modifications du terrain. Cela me demande beaucoup de concentration car je dois travailler plus fort et être créatif pour trouver les lignes les plus rapides.

SE PRÉPARER AVANT UNE COURSE:
Mes entraînements sont assez spécifiques grâce à mon coach Eric Joly de STAXX Performance. Mon programme est conçu spécifiquement pour l'endurocross. Nous travaillons pour me rendre plus efficace et performant sur ma moto. Pour les entraînements sur piste, je vais rouler le mercredi soir sur une piste MX à St-Élie et le week-end, j'alterne entre l'enduro et le MX pour être un pilote le plus complet possible!

TECHNIQUE D'ÉCONOMIE D'ÉNERGIE:
Je n'ai pas vraiment de technique d'économie d'énergie. En fait, coach Joly a conçu un programme d'alimentation qui m'aide à conserver mon énergie durant toute la course. Donc avec l'entraînement et l'alimentation, je n'ai pas vraiment besoin de conserver mon énergie. Pour le reste, je dois garder un peu mes secrets si je veux gagner (rires).

 

 

 

ROULER AVEC LA PRESSION DE GARDER LA PREMIÈRE PLACE:
Rouler premier ne m'apporte pas vraiment de pression car je me dit que je dois faire une erreur pour que le deuxième puisse me passer, donc finalement, j'ai l'avantage!! Par exemple, à Tring-Jonction, Charles m'a suivi pendant au moins deux tours et j'ai réussi à garder la tête. Aussi, j'aime bien être premier parce que je n'ai pas de poussière et de boue dans mes lunettes...  Donc, j'ai le champ de vision libre.

ROULER CONTRE CHARLES ET GABRIEL:
Avec Charles, on se connaît depuis longtemps et il n'est pas facile de rouler contre lui. Il ne fait pratiquement pas d'erreur et il est très constant. Cela me force à limiter de beaucoup mes erreurs pour rester dans la course. Avec Gabriel Potvin, on se ressemble beaucoup, nous avons vraisemblablement le même style de pilotage. Nous sommes aussi de très bons amis à l'extérieur de la piste. Nous aimons bien nous battre sur la track, même si on ne se laisse aucune chance l'un et l'autre (rires).

ÊTRE NUMÉRO 2 OU 3 SUR LE PODIUM ET GAGNER LE CHAMPIONNAT INTER:
Pour plusieurs d'entre nous, peu importe les classes, le numéro 2 et 3 n'est pas envisageable, dans le sens que nous visons tous le numéro 1. Mais il n'y a qu'un seul numéro 1. Mon objectif cette année est de terminer premier dans la classe intermédiaire et je mets tous les efforts pour le réaliser, ainsi que pour avoir une bonne position dans le classement overall. Par contre, je ne suis pas du genre à être frustré à la suite d'une deuxième ou troisième position, j'essaie de bâtir sur du positif pour améliorer mon sort (rires).

DEVENIR EXPERT UN JOUR:
Depuis que je suis tout petit, je regarde les pros comme des héros donc c'est certain que je veux devenir moi aussi un héros (rires)! Sans blague, c'est l'objectif ultime d'être pro et de performer dans cette catégorie. Pour moi être pro, ce n'est pas seulement d'avoir une plaque rouge, c'est l'attitude et la discipline que cela implique aussi.

PENSÉES SUR TA MOTO EN PLEINE COURSE:
De plus en plus j'essaie de me concentrer à anticiper la piste pour pouvoir me placer dans des positions stratégiques avant que les obstacles n'arrivent et ainsi gagner du temps. C'est principalement ce à quoi je pense durant la course. Il y a aussi ma stratégie de pit stop ainsi que la distance qui me sépare des autres coureurs.

TON MEILLEUR MOMENT EN BIKE:
Ça va sembler spécial comme moment, mais je pense que mon moment préféré c'est lorsque j'arrive au scan, que je suis premier et que je vois le drapeau à damiers! Je mets alors le gaz au fond de mon bike, c'est juste fouuuuu, à ce moment je suis satisfait à 100%... J'adore ce feeling!! Ensuite, tous mes supporteurs qui viennent me féliciter!!! C'est vraiment nice!!!

SI TU N'AVAIS PAS LA MOTO DANS TA VIE:
Si je n'avais pas la moto dans ma vie, je ne pense pas que Frédéric Blouin existerait. Je ne serais vraiment pas pareil et je serais en manque!!! Sérieusement, c'est comme une drogue, j'en ai besoin, c'est essentiel!! C'est mon oxygène à moi!!! Et vous avez compris que sans oxygène, on meurt!!

TA SOURCE D'INSPIRATION PRINCIPALE:
Ma première source d'inspiration a été Kristopher L'étang, un incroyable joueur d'hockey déterminé à triompher. Pour l'instant, mon inspiration vient de Philippe Chaîné et de Francis Ouimette, ils sont tellement sur la coche! Au niveau de l'entraînement, de la nutrition, de la mécanique, du pilotage, de la discipline, de leur générosité et de leur implication dans la FMSQ et ce malgré qu'ils font les courses! Wow!! Mes parents sont aussi une source d'inspiration avec tous les sacrifices qu'ils font pour moi! J'aimerais profiter de la tribune pour remercier mes commanditaires: KTM Canada, Performance NC, LRP, STAXX Performance, Service et Entretien O.Hainault, MGMX, Kimpex.

Crédit photos: Pierre Tremblay et l'autre à déterminer (celle debout sur son bike).