Team Gagnon/moto

par Isa More
dans Profils de pilotes

Pascal Gagnon, tu as dans ta famille cinq coureurs dans la FMSQ, tu nous les présentes? Dans quelles catégories coursez-vous?
En ordre chronologique d'âge: Mathis #720 et William #772, 14 ans, tous les deux en Écolier "A".  Alors, nous avons ici une petite compétition interne, qui se déroule très bien! Les deux garçons se "challengent" et évoluent bien ensemble. Il y a de la compétition très féroce en Écolier "A".  On a eu quelques podiums, c'est vraiment encourageant! Ensuite, on a Emerick #711, 15 ans, qui roule en Amateur 17-, il se débrouille vraiment bien cette année, après une première saison difficile l'an passé, il prend confiance en lui et en sa moto. Puis Camille #798, 17 ans, qui est en Dame débutante "A" suite à une troisième position la saison dernière en dame débutante "B". Pour une première saison complète en "A", elle performe très bien, elle se tient dans le top 5 au championnat! Et moi même #750 en amateur 40+. Je me concentre sur les enfants. Ayant débuté le hors route à 40 ans, j'y vais pour le fun, et ça marche, sur ce point!

Avec tous ces pilotes, racontes comment tu organises ta Team Gagnon pour ne pas manquer un seul départ?
Il y a de l'action le dimanche matin! À 7h, c'est le réveil de course, pour le départ de 9h15 de Mathis, William et Camille. Tout le monde s'entraide, pour avoir le temps d'assister en plus au départ des plus jeunes, vers 8h. Le départ de 9h15 est toujours le plus stressant pour moi. Pendant la course, je suis déchiré, aller me préparer et les départs de celui d'Emerick et moi à 11h. J'étire et arrive assez tard sur mon départ généralement.

On connaît ta fille Mélissa Gravel car elle fait des photos pendant chaque événement. C'est la seule qui ne course pas, c'est comique! Par contre, elle ne raterait pas une course de l'un d'entre vous. Comment expliques-tu cet amour pour le sport dans votre famille?
Nous avons toujours été très près des sports motorisés. Moto de route, motoneige et les enfants ont grandit avec un PW50 ou des KX65 dans le garage, à user la pelouse à la maison!!! Effectivement, Mélissa, qui est plus artistique que les quatre autres, adore elle aussi l'ambiance, les amis qu'apportent les courses, en plus d'être passionnée de photo. Julie, maman de course à 100%, a été contaminée elle aussi par la passion des cinq enfants. Les filles ne coursent pas, mais elles sont tous les deux présentent à chacune des courses pour nous encourager!

Qu'est-ce qui t'as amené personnellement à la moto off-road, à l'endurocross?
Des amis, les Bédard, m'ont invité il y a deux ans.  Je suis arrivé seul avec une moto empruntée à un collègue. Quand j'ai réalisé l'ambiance familiale et la passion de Daphné Bédard, j'ai adoré, donc on pourrait dire que c'est sa faute...! Alors j'ai décidé d'y retourner avec toute ma gang. Grosse décision pour une famille de 7. Ma conjointe, Julie, a embarqué dans mes folies!

Tu roules dans la catégorie 40+, que peux-tu nous partager de la catégorie des vêts?
Pour la plupart, nous sommes des pères qui coursent avec nos enfants, c'est très amical et facile à intégrer. Nous sommes très nombreux, mais personne ne se prend trop au sérieux, il y a de la place pour tout le monde.

Pour quel pilote as-tu beaucoup en respect dans le milieu et pourquoi?
J'ai du respect pour beaucoup de coureurs et leurs familles qui les supportent. C'est plein de gens passionnés, qui doivent avoir une bonne attitude, aider les autres et font des sacrifices, c'est pas seulement rouler vite! Les experts qui parlent, aident et encouragent les jeunes, sont très bons pour le sport.

Sur quel jeune pilote actuel mettrai-tu tes plus grands espoirs?
Plusieurs jeunes pilotes sont impressionnants, tel que Jake Michaud pour une première saison avec les experts ainsi que Frédéric Blouin avec un très beau début de saison en inter. Dans le cas de mes jeunes pilotes, ils ont tous leurs forces et leurs faiblesses. Je veux qu'ils s'amusent et qu'ils soient prudents en premier! Je suis très fier d'eux, ils améliorent leurs techniques et commencent à être plus compétitifs.

Avec cinq pilotes dans la famille, as-tu de l'aide de commanditaires pour poursuivre toute la série?
Nous sommes une jeune équipe, on discute avec certains partenaires actuellement. Nous avons des amis dans le domaine, merci à Simon Belzile et à Craig Fortune pour leur aide, cours et conseils et à Gaetan Lemelin de Visionwrap Design pour les kits graphiques. Chaque pilote travaille dur aussi en dehors des courses et paie eux mêmes leur inscription à chaque course!

Qui s'occupe de toute la mécanique au retour des courses?
Chaque pilote est responsable de la maintenance de sa moto! Puis pour les plus gros projets, je les aide, les supervise et les conseille. Nous avons tous des 2 temps, plus simple et surtout moins cher d'entretien. Je crois que la mécanique est une très bonne plate forme pour apprendre l'importance des détails et de la rigueur.

Dernier mot que tu voudrais partager?
Chaque fin de semaine de course sont des moments très précieux en famille, pour moi et ma conjointe et c’est une fierté de partir avec nos cinq adolescents. Tout le monde y trouve son compte et attend le prochain week-end de course avec impatience. Je vois ça comme un investissement, qui nous rapportera des souvenirs et beaucoup d'apprentissages.

Merci Pascal et à ta fantastique TEAM GAGNON! Bonne fin de saison!

Crédit photo:  Famille Gagnon