Nos championnes 2016: Mélodie Forest chez les Dame Inter VTT

par Isa More
dans Profils de pilotes

Mélodie, la première question qui me vient en tête, c'est: Comment amener plus de filles dans la catégorie Inter (rires)?
La catégorie dame inter peut faire peur pour trois raisons. Premièrement, la durée de la course est plus longue que dame débutante. Deuxièmement, courser avec les pros, les inter, les vétérans etc., cela peut être assez intimidant comparé aux classes de plus jeunes qui coursent avec les dame débutante. Troisièmement, la track est plus longue et difficile, ce qui peu nous rendre insécure quand on n'a jamais essayé dame inter encore.

On perd un grand talent dans le milieu du VTT avec Bianca Worner qui passe en moto en 2017 (le malheur des uns fait le bonheur des autres), qu'en penses-tu?
Je ne peux pas cacher que je suis déçue de voir Bibi partir en motocross parce qu'elle est effectivement extrêmement talentueuse. En fait, elle me fait penser à Amélie Lavallée avant son tragique accident. Les deux sont des femmes qui n'ont aucunement peur de faire face aux hommes sur la gate de départ. Deux femmes que j'admire énormément en VTT.

Ton père et ta sœur roulent en moto et tu ne te laisses pas influencer plus que ça (rires)?
Mon père a sincèrement tout fait pour que je fasse de la moto au lieu du VTT. Pour lui, le VTT est aussi excitant que de tondre le gazon! Bien avant de faire du VTT, j'ai essayé la moto, mais je suis exécrable ! J'ai beau essayer et essayer, rien ne change, j'y arrive pas ! Je préfère et préférerai toujours mon <>!

 

Comment as-tu trouvé ta motivation pour courir toute la saison 2016?
L'endurocross est un sport génial ! La motivation n'est pas un problème ! Le plus dur, c'est quand tu rentres << dans ta vie d'adulte >> avec un travail sérieux et que tu ne peux pas toujours avoir congé, avec les comptes qui rentrent et tout les à côtés qui finissent par t'obliger à ralentir tes loisirs. Le budget se fait plus petit, mais tant que je vais pouvoir courser, je vais le faire alors si tout va bien, vous devriez me voir sur la ligne de départ en 2017.

Quels sont tes plans pour les courses 2017?
2017 s'annonce beaucoup plus difficile que 2016. Je vais avoir beaucoup plus de compétition avec les débutantes qui débarquent en inter, je les ai vu rouler cet été et j'ai vu beaucoup de talent! J'ai vraiment hâte que la saison débute.

La gestion d'un VTT est très onéreuse et prend beaucoup de temps, arrives-tu à être indépendante?
Honnêtement, j'ai le meilleur papa du monde pour me soutenir dans ce sport. Pour la mécanique, les pièces et tout ce qui entoure ce sport, il m'aide beaucoup. Je sais qu'il est fier de moi et de mon << tracteur >>. Il préfère m'aider dans mon sport, plutôt que de me voir me morfondre les fins de semaine si je ne peux pas en faire.

Ta machine ''de guerre'' de rêve serait laquelle (sans contraintes économiques!!)?
J'ai déjà ma machine de guerre! Je n'en demande pas plus. J'adore mon VTT, mon père et Sébastien Groulx ont tellement travaillé pour me monter la meilleure machine adaptée à moi que je ne pourrais pas avoir mieux que mon Kawasaki.

Mois de janvier, le mois des résolutions, quelles sont les tiennes?
Garder mon titre bien sûr! Je veux vraiment le défendre du mieux que je peux. J'ai déjà remporté le championnat de dame inter en 2012, une saison qui avait été très serrée avec Marie-Eve, Sandra, Sabrina, Valerie et quelques autres. Cette année, je vais être plus féroce que jamais!

Ce que tu as envie que les gens autour de toi réalisent en 2017?
La premier personne qui me vient en tête est ma petite sœur, je suis tellement fière d'elle. En quelques années, elle a beaucoup progressé et je la vois faire des pieds et des mains pour ramasser des fonds et se pratiquer au max pour être en avant et elle réussit bien. Je l'ai vu aussi accomplir l'impossible avec ses événements de courses depuis deux ans à Franklin Motorsport. Elle a réussi à organiser deux courses amicales qui avaient autant de pilotes que les courses reconnues par les fédérations et je souhaite pour elle une belle saison 2017. Je pense aussi à mon père, qui a son âge, a encore autant de plaisir à courser que quand il avait 15 ans. C'est une passion qu'il n'a jamais perdu et qu'il a si bien transmis à ma sœur et moi. Je lui souhaite encore des belles années dans ce sport.

Ton coureur préféré en VTT à la FMSQ?
Amélie Lavallée va toujours rester mon idole et Bianca Worner qui est tout aussi incroyable, mais j'avoue que voir Yann Larose et PY rouler, c'est vraiment impressionnant.

Merci Mélo!