Geneviève Cadieux chez les Dame déb.A

par Isa More
dans Profils de pilotes

Qu'est-ce qui t'a fait le plus gagner en 2016: prendre des risques, avoir de la créativité pendant les courses ou ta ténacité?
Ce qui m'a fait le plus gagner en 2016, c'est de prendre des risque et ma ténacité. Je n'étais jamais certaine de rien avant le départ et mon but était de dépasser le plus de gens possible. À certaines reprises, j'ai pris des risques et souvent, ça a été payant!

C'était ta troisième saison dans les Dame débutante A?
L'an passé, c'était ma 3e saison dans les Dame A. La 1ère saison, je n'avais fait que 3 ou 4 courses et en 2015, je me suis fait des déchirures ligamentaires aux deux chevilles, ce qui a du mettre fin a ma saison. Avant mon accident, j'étais en 4e position donc bien placée pour un podium. En 2016, je suis revenue en force et j'étais très satisfaite de ma saison.

Laurence Montreuil et Laurie-Anne Collette étaient tes deux principales concurrentes, à quel moment l'amitié hors track ne tient plus autant (rires)?
Je te dirais que l'amitié sur la piste se termine dès la levée du drapeau vert (rires)! Mais pour vrai, on a une super belle relation entre toutes les filles de ma catégorie.

 

Quel est ton but en début de saison 2017?
Mon but pour 2017 serait de refaire aussi bien que l'année passée. J'espère m'améliorer le plus possible pour être prête pour les Dame inter.

Quel est ton entraînement hors saison et pendant la saison?
Mon entrainement hors saison: je vais au gym 4-5 fois par semaine et je fais du ski-doo debout le plus possible dans la bosse avec mon chum et pendant la saison, je vais aussi au gym et je m'entraîne à X-Town ou sinon, on va chez un ami à mon chum qui a une piste d'enduro dans le bois chez lui.

CADIEUXSKIDOO2017

Focuses-tu surtout sur la musculation ou sur l'endurance?
Je te dirais que je focuse plus sur la musculation, ce qui me permet d'être capable de tenir fermement mes poignées et de ne pas me fatiguer trop pendant la course. Je fais un peu de cardio, mais je te dirais que dès que la course débute, mon cerveau se met en mode compétition et peu importe, je finis par trouver la force de terminer mes courses... Même si la piste est difficile à cause de la bouette (rires)!

Parles nous de ton bike actuel et de sa préparation pour 2017:
Mon bike c'est un TM 105cc. C'est assez rare. Je suis la seule au Canada à avoir un bike comme ça. Je l'adore!! Pour ce qui est de la préparation du bike, cette partie revient à mon chum (rires)! Je ne m'y connais pas vraiment en mécanique, alors j'ai mon mécanicien personnel (rires).

Ta plus grande inspiration pour continuer dans l'endurocross?
Ma plus grande inspiration, c'est que j'adore ça. J'aime compétitionner et dépasser mes limites. Je trouve que c'est un sport qui regroupe plusieurs choses en même temps.

Ton meilleur truc pour dealer avec la grande chaleur pendant une course?
Mon truc pour la chaleur est de bien m'hydrater la veille d'une course et la journée même. C'est la chose la plus importante. Durant la course, bien sur, j'essaie de boire aussi le plus possible.

 La chose que tu aimes faire à part courir pendant une fin de semaine de courses FMSQ?
J'aime faire des trucs avec des amis... camping, faire des feux, aller voir des shows, se faire des bbq ou aller sur les terrasses, faire du jetski.... J'adore l'été!

Ce que tu te dis pour trouver de la motivation quand ta petite voix te dit: ''Abandonne, c'est trop difficile''?
Je me dit qu'il en reste pas très long et que je dois garder mon momentum. Rester focus le plus possible et respirer.

Merci Geneviève!
Merci !