Nos championnes 2016: Aimie Chénard en SXS Production

par Isa More
dans Profils de pilotes

Championne moi? Qui l'aurait cru!

Depuis quelques mois, une reconnaissance sportive, un giga bol d'or sur lequel figure mon nom, se trouve dans ma salle à manger.

Tout d'abord, laissez-moi vous raconter que j'ai toujours eu l'habitude d'être dans les gradins (et y'a pas de mal à ça). Tout d'abord au basket, puis aux compés de vélo ou autres, j'étais la femme de MP. Puis, plus récemment, au soccer, au ballet, à la natation, au mini-basket, je suis la maman d'Audrick et de Calypso. C'est moi la fatiguante, celle qui crie sur le bord du terrain, celle qui exige qu'on donne son 110%. Mon époux a souvent essayé de me transmettre ses nombreuses passions, mais nos soifs d'adrénaline étant bien différentes... ce fut rarement un succès. Peu importe la compétition à laquelle j'ai pu prendre part, la dernière position a toujours été mienne. Et ce fut encore le cas l'été dernier, sauf que c'est possible d'être dernière et première à la fois! Les derniers seront les premiers. N'est-ce pas une belle leçon pour les plus petits?? Un papa qui a cumulé les succès sportifs, une maman moins, mais au final, RIEN n'est impossible.

Alors pourquoi j'ai accroché cette fois-ci?
Parce qu'au volant de mon bolide, dans mon carrosse sécuritaire, je décroche. La montagne de nettoyage, les brassées interminables et la pièce que j'ai débutée de rénover il y a 6 mois peuvent bien attendre! Durant cette heure, plus rien ne compte que ce combat que je livre au parcours et à moi même. Quelle fierté de traverser le finishline... Wow, mais quel sentiment d'accomplissement. MALADE. À cet instant même, on comprend que tous les préparatifs et les efforts en valaient la peine. Quand on sort de sa zone de confort, quand on repousse ses limites, c'est à ce moment là que la magie se produit. J'ai gagné contre moi même et suis heureuse d'avoir ma golden cup ? pour me le rappeler.

Je n'avais nul besoin de compétiteurs avec moi sur la track puisque j'étais mon pire ennemi. J'ai toujours été de nature craintive et malheureusement, les risques apparaissent dans ma mire plus rapidement que le plaisir de les affronter. Jeune, je n'étais ni casse-cou, ni fille de mécanicien. Seulement une fille ordinaire qui aime l'action et qui s'est unie à un partenaire complètement "psychopat". Un insatiable des sensations fortes, de la vitesse, mais surtout des défis. On ne peut renier nos origines. On vient de Valleyfield, pis à Valleyf' on a les régates. Ce bruit des moteurs qui vrombent et donne la chair de poule a bercé mon enfance. Pas étonnant que ce même son me revienne quand Yani Desjardins m'overlap pour la 3e fois! Au fil des courses, ma confiance a fini par chasser mes pires craintes dont celle d'être "dans les jambes". Au contraire, les gars sont tellement contents lorsque je leur cède le passage, que ça me fait plaisir de les laisser me torcher!

CHENARDSXS

L'année 2016 manquera le moment où je me suis lancée. Qui risque rien n'a rien. Tant qu'à être ici, autant en profiter... why not? De toute façon, mon verni est écaillé et il y a déjà du sable dans tous mes orifices! Quoi qu'il en soit, la DDD (douche du dimanche) sera douce. C'est l'année où je suis passée de fan #1... à pilote. Tel un artiste, il faut plus qu'enfiler un costume pour maîtriser son rôle. Après quelques répétitions, j'ai trouvé un équilibre avec ma inter-héroïne. Des pilotes y'en a de toutes les sortes. Y'a des obsédés qui y pensent à tous les jours (comme mon homme), d'autres qui roulent à la vitesse de l'éclair (comme mon fistou) ou encore d'autres qui préfèrent juste rouler, pas courser (comme ma rouquette). Cet heureux mélange et cette diversité enrichissent nos week-ends de plein air et renforcissent nos liens familiaux.

Cet appel de la nature, ma famille et moi ne pouvons l'ignorer. Le ronronnement des moteurs, douce mélodie qui chante à nos oreilles. La vibration qui chatouille nos mains, cette communion avec la machine. Le drapeau qui virvolte, puis le temps s'arrête... Un bref silence dans tout ce vacarme. Dans ma bulle, je suis libre. Libre de clancher, de crier, de m'amuser, de tout cochonner même! Mais d'abord et avant tout, c'est l'occasion de se surpasser, de s'encourager et surtout de créer de belles amitiés. Et que dire de l'esprit de camaraderie qui abonde lors de ces week-ends de course! Ami-e-s rider (et conjoint-e-s), ne trouvez-vous pas que l'hiver est la pire des saisons? Nous rêvons aux temps chauds pour vous retrouver aux plus ou moins 2 semaines.

BENOITFAMILY2016

Je veux prendre le temps de remercier tous ceux (famille, amis, collègues, coureurs, etc) qui m'ont encouragée tant avant, pendant, qu'après mes courses. Tout particulièrement ceux qui me gueulent dessus lors des passages. Je n'entends rien, mais MERCI! Votre enthousiasme est contagieux, c'est une dose de motivation en intraveineuse. Merci spécial à nos commanditaires pour leur confiance: Evo suspension, Franklin cycle et Franklin motosport. Leur soutien est aussi un catalyseur de réussite. Il faut également souligner l'énergie débordante de mon homme, Marc-Patrick Benoit. Merci d'avoir pris soin de ma machine tout comme de moi. Je suis infiniment reconnaissante pour mes marmots avec leurs inconditionnels encouragements : Clanche-les maman!! Tu es la meilleure! (Bon pas tout à fait, mais à leurs yeux oui...trop cute, jlesaimebintropxxx)

Je me dois de rappeler, avec un brin de fierté, que toutes les courses auxquelles j'ai participé ont été complétées et ce sans aucun accident ni bris mécanique. Je m'en suis sortie sans aucune blessure et surtout avec beaucoup trop de plaisir. Faites partie de l'action, au lieu de la regarder passer... Avouez que vous y avez déjà pensé?! Qu'attendez-vous pour rouler à mes côtés?

Alors finalement, à tous ceux qui me demande pourquoi? Je réponds : Que ferions-nous d'autre de notre temps (et de notre argent haha)? À chacun sa façon de s'évader.... This is how we roll Benoitstyle! Boom boom clap, boom boom clap, we will, we will rock you?

AIMIE CHENARD 2016/2017

BENOITCHENARD2017