Juliette Libersan, Dame Inter Moto, se prépare pour 2017

par Isa More
dans Profils de pilotes

ON SE PÉPARE POUR LA SAISON 2017!

 

Méfiez-vous de Juliette Libersan, c'est la fille de Denis (rires), et bien que calme et menue, elle finit toujours sur les podiums chaque année!
Comment se prépare t'elle à son tour pour sa saison 2017? 

 

TES FOURCHES ET SUSPENSIONS:
Préparer ses fourches et ses suspensions est très important selon moi (surtout à des courses telles que Franklin où il y a de la roche à volonté!), c’est pour cela que mon père fait en sorte que mes suspensions soient prêtes pour toutes les conditions. À l’origine, mes suspensions sont de chez Stadium Suspensions, mais mon père les a modifiées afin de les mettre un peu plus à mon goût.

TON PHYSIQUE:
Pour les gens qui ne l’ont pas encore remarqué, je ne suis pas la fille la plus musclée en ville... Mais avec les années, je m’efforce de développer ma technique pour éviter de me dépenser physiquement inutilement durant mes courses. J’ai aussi commencé à aller au gym récemment... Mais ce n’est rien de sérieux pour l’instant.

TON MORAL:
À la base, je ne suis pas une personne stressée alors dès le début des courses, je trouve mon « beat ». J’essaie de me dire qu’il ne faut pas aller trop vite, juste être constante. La seule course qui me stresse vraiment est la première course aux 12 heures d’endurance de La Tuque car c’est une de mes courses préférées.

TON KIT DÉCO:
Je n’ai jamais vraiment eu de kit graphique mais cette année, j’ai travaillé avec Quad Expert et j’ai moi-même créé tout mon propre kit graphique personnalisé. Merci Quad Expert!!

TON GEAR:
Cette année, nous sommes avec l’équipe d’Importations ma famille et moi, alors nous allons tous porter des ensembles Scott et des bottes Gaerne. Comme protection, je porte des shorts avec du «padding» Scott qui me permettent d’avoir un peu moins mal aux fesses... Je porte aussi des épaulettes qui protègent bien mes côtes, un Leatt brace, un camel-back (qui est un «must» durant les courses) et un casque ultra léger de marque Airoh qui est parfait pour éviter les maux de cou!

LA MÉCANIQUE EN GÉNÉRAL:
Du côté mécanique, je n’y connais vraiment rien... C’est mon père le chef d’orchestre. C’est vraiment un bon mécano et je lui suis vraiment reconnaissante!

JULIETTEETCASSANDRA

TON MOTEUR:
Pour mon moteur, je sais qu’il est «tuné» moins fort et plus doux. J’ADORE la manière dont mon moteur est arrangé!

TES OBJECTIFS POUR LA SAISON:
Cette année j’espère seulement ne pas me faire mal, m’améliorer en mx (le mx n’est vraiment pas mon point fort), bien performer durant mes courses, m’amuser avec les filles en dame inter et peut-être faire un deuxième essai au Corduroy que j’ai tenté de faire l’an passé mais sans succès (rires).

TEMPS DE PRATIQUE:
Pour ma pratique, je vais très souvent à Cornwall au terrain des Robichaud. C’est un terrain très rocailleux alors c’est de la bonne pratique pour les courses plus techniques. Je vais aussi habituellement deux semaines au Michigan au début de l’été. Les plus belles pistes que j’ai vues se trouvent au Michigan. Vraiment une belle expérience! Nous allons aussi à Limerick Forest et la forêt Larose qui se trouvent en Ontario. Je fais très rarement de pistes mx puisque je n’apprécie pas autant ce genre de pistes. Le plus de pratique, le mieux on est préparé.

PENDANT L'HIVER:
Maintenant que je suis à l’Université mes priorités ont un peu changé... Je n’ai pas les même congés que mes parents et ma sœur alors nous ne pouvons pas vraiment aller vers le Sud nous entraîner (tristesse...).

TON GRAND SACRIFICE:
Un de mes grands sacrifices est de faire passer l’école avant la moto... Je veux réussir à l’Université et pour cela je dois mettre tous mes efforts vers mes études.

LE TRUC DÉFINITIVEMENT À AMÉLIORER EN 2017:
Le MX définitvement.

TA PHILOSOPHIE EN COURSES:
Cela pourra paraître bizarre mais « Slow and steady wins the race », c’est la phrase que je me répète lorsque je fais une course qui est vraiment difficile. Je me garde une « p’tite gêne» comme on dit, ainsi je tombe moins et perds moins de temps. C’est ma philosophie secrète...

TON RITUEL AVANT UNE COURSE:
Avant une course, je me réveille (plus tard que je devrais...), je déjeune à peine puisque le stress (quand même..., j’en ai un p’tit peu) commence à s’installer, je mange une power bar, je m’habille, je prépare mon mélange spécial dans mon Camel-Back, mon père s’occupe de vérifier ma moto et je suis prête!

Merci Juliette!

Crédit Photo du milieu:  Famille Schroeder.