La belle saison de François Naud.

par Isa More
dans Profils de pilotes

François Naud,  tu as vraiment eu une belle saison cette année! Tu n'as jamais aussi bien couru et tu as fais des podiums régulièrement. Tu finis donc cinquième au championnat et sixième en overall. Qu'est-ce que cela a changé dans ton mental en général de si bien rouler cette année?
Je te dirais que c'était beaucoup plus motivant d'aller aux courses! Quand tu t'en vas là  en sachant que les chances de te battre avec les gars qui roulent au top sont très élevées, c'est très agrable! Les podiums de cette année, contrairement aux autres années, n'ont jamais été pareils, ce qui a donné un peu de piquant (rires)!

Pendant une saison, tu passes beaucoup de temps dans ton garage (rires). Quand le moteur est nouvellement remonté sur ta machine, quel est ton sentiment premier? Nerveux ou pas?
Dépendant si c'est une nouvelle "recette" ou si c'est comme auparavant. Mais je suis plutôt nerveux. J'ai toujours peur que quelque chose lâche, pourtant j'ai 200% confiance en mon frère qui refait les moteur les yeux fermés! Mais comme vous le savez, de la mécanique, cela reste de la mécanique et ça casse n'importe quand!

On te voit souvent arriver seul aux courses et repartir seul. Y'a t'il une raison précise?
J'ai la chance de travailler pour mon père, donc on est capable de se scéduler une petite journée le vendredi pour arriver aux courses plus tôt. J'aime bien ça descendre tout seul. J'arrive, je défais le setup tranquille à  mon beat (donc assez vite, rires). Mon frère descend le vendredi après le travail, il arrive et il n'a qu'a relaxer! Et mes parents, depuis qu'on descend la roulotte seuls, ils préfèrent descendre le samedi matin. Les vendredis de course, le "pitman officiel" aime bien sauter sur son tracteur à  gazon et faire ça tranquille sachant que ses pilotes sont rendus à  destination!

On vous voit tout le temps avec une belle énergie aux courses, mais pour rire, qui est le plus chialeux de la famille Naud?
Je pourrais bien viser quelqu'un d'autre, mais je sais très bien que c'est MOI le plus chialeux du team (rires). Quand il y a quelque chose qui n'est pas à  mon goût, tout le monde en entend parler autour de moi (rires).  Si il y a quelque chose qui n'est pas à  sa place dans le garage ou une porte d'armoire pas bien fermée par exemple, chose qui arrive souvent, je panique (rires)!

J'ai entendu dire que tu as un grand inventaire de pièces dans ton garage. Tu as donc toujours sous la main ce dont tu as besoin?
Oui, depuis plusieurs années, j'achète des lots de pièces, j'ai acheté deux quads avec le moteur sauté pour les pièces, mais je dirais que j'ai plutôt toujours ce dont mon frère a besoin! Je suis présentement à  la recherche d'un autre quad pour les pièces d'ailleurs (rires). Gab est dur sur les machines! Au moins, il sait que si je n'etais pas là , sa belle saison serait probablement moins belle, ou disons plus coûteuse (rires)!

Quel est ton type d'entraînement pour améliorer ton endurance pendant l'année?
Chose qui va surprendre plusieurs, je n'ai pas vraiment d'entraînement. Je suis un gars qui bouge beaucoup. Mon travail, sur la construction, me garde en bonne forme physique. La pratique, la pratique est LE secret pour s'ameliorer sur sa machine!

21462362_1560036480719632_2342033685331676581_n.jpg

Si ton frère Gabriel est derrière toi parce qu'il a eu un mauvais départ, tu le laisses passer car il mène au championnat ou tu te bats, du genre ''chacun pour soi''?
Autant qu'en dehors de la piste, on est des meilleurs chums, mais sur la track, c'est totalement different. Gab est mon plus grand rival et vice versa! Parce que depuis nos premières années de quad, on roule ensemble, je connais Gab comme le fond de ma poche (rires). C''est le pilote le plus dur à  dépasser pour moi parce je sais ce qu'il est capable de faire en course.

Est-ce une pression de plus d'avoir son petit frère dans l'alignement?
Non, je dirais plus un challenge parce toute la semaine en se préparant, on s'écoeure sur lequel va finir en avant (rires). Mes plus belles batailles sont toujours avec Gab, ce sont des batailles qui sont totalement justes!

20863463_10211457320283300_5586332186783406025_o.jpg

Qu'est-ce que tu fais l'hiver comme entraînement pour être prêt pour ta saison FMSQ au printemps?
Habituellement, l'hiver je fais de la trail federée en quad. À la fin de l'hiver passé, je me suis acheté un autre style de jouet, une motoneige hors piste, sport qui est extrêmement physique et qui travaille les mêmes muscles que le quad. Ainsi, encore une fois, que mon merveilleux métier qui me tient en forme!

21462776_1560060140717266_1971897522517835446_n.jpg

Ta mère est dans les pits, avec ton père, ils suivent la course sur les nerfs mais efficacement, avec toute une équipe de copains mécanos, quel est l'impact sur ta performance de cette grande solidarité et vive énergie aux puits?
Il n'y a pas d'impact vraiment, parce même si mon père me dit de rentrer au pit, c'est moi qui ai le dernier mot (rires). À l'âge de 22ans, c'est super cool de pouvoir voir mes parents soit à la maison la semaine précedant la course ou la journée, je trippe avec eux à un point fou! C'est motivant d'aller partager notre belle passion en famille et avec les chums! 

20106503_10154544779536021_398295876021218998_n.jpg

*Crédit photos: Martine Bagnoud & Billy Ayotte (Franck à La Guadeloupe qui passe en trombe aux puits).

*Participation de Gabriel Naud et de Papa Naud pour les questions, on voulait le tester sur son honnêteté, il a passé le test 10/10!