Guy Giroux toujours aussi en forme!

par Isa More
dans Profils de pilotes

Guy, c'est toujours un plaisir de recevoir des Légendes de la FMSQ et de notre sport pour une course ou deux. Qu'est-ce qui t'a convaincu de venir faire un tour avec ta femme et de courir tous les deux?
Depuis le début de l’année, j’avais le goût d’en faire quelques-unes pour m’amuser. Je voulais surtout faire le sprint enduro de Rockland mais malheureusement, il a été annulé à cause de la météo. J’ai participé à l’enduro de L’ Ascension avec mon frère Marc et je me suis vraiment fait du fun. Et ensuite, je visais Ste-Véronique, mais ma moto n’était pas prête. Finalement, la saison achevait donc nous avons choisi de participer à St-Michel et à Casselman. Notre but premier est d’avoir du plaisir et de courser sans pression!

GIROUX2017


Tu as décidé de rouler avec les 40+ et tu as gagné la 'pole position'. Dis-donc c'était assez facile comme retour car si je me rappelle bien, tu étais 9 minutes et quelques devant le deuxième Hugo B. Gravel!
J’ai choisi le +40 car je n’avais pris mon 2502t que 2-3 fois cette année, donc j’avais roulé seulement très peu dans les sentiers. Et aussi, parce que je voulais m’amuser et ne pas me mettre le stress d’essayer de suivre les jeunes… Par contre, je voulais en remonter quelques-uns, c’est sûr. Peu importe la classe, l’endurocross est un dépassement de soi à chaque fois!

stmichel5 (1).jpg

Tu es sorti de la course bien fatigué et le cerveau ''ramolli'' comme tu dis. Avec les années qui passent, as-tu eu encore le temps de rouler, de t'entraîner physiquement, avec la famille, le bébé et ta job chez Suzuki?
Oui, j’avais le cerveau ramolli, mais le physique était encore bon, j’ai même fait mon meilleur temps lors de mon dernier tour! Physiquement, je me sens presqu’au même niveau que lorsque je coursais. Je n’ai pas décroché de ma routine d’entraînement. L'hiver, je fais encore le même training: cinq fois par semaine avec mon fidèle partner de gym Dave Paquette. Et l’été, je fais beaucoup de vélo (pratiquement tous les jours). J’avoue que les avants- bras, eux, ne suivent plus. J’ai mis trois tours avant de dépomper et d'être capable de conduire et non de me faire conduire. En moto, j’essaie de rouler une à deux fois par semaine à Xtown, mais la piste est comme un tapis, alors je ne force pas autant.

1017040_10152774755260190_641028060_n.jpg

Comment tu sélectionnes les événements auxquels tu vas participer dans l'année?
Je les choisis en fonction du plaisir que je vais avoir, du terrain et de notre agenda familial.

Ta femme (Jessica) a aussi fait un podium. Quel est son background en moto?
Elle a été compilatrice à la CMRC et n’a fait que quelques courses de MX en 2011 et quelques endurocross (à cause de moi). La dernière fois qu’elle avait coursé, c’était en 2014, elle avait fait deux tours! Son frère, Kevin, a coursé pro en MX contre moi vers la fin 2000.

stmichel axell.jpg

Jessica roule aussi en Suzuki, n'est-ce-pas (rires)?
Absolument, elle roule un magnifique RM 125 2004 !!! Je l’ai récupéré dans un cabanon pour 800$. Il était en pièces éparpillées dans des boites. J’ai passé l’hiver à le remonter et à frotter tout ce que je pouvais. Je suis très fier du résultat final.

La question qui tue: Pour ou contre l'électrique?
Au contraire, c’est peut-être la question qui va sauver la moto! Je suis pour et avoir le budget, j’aurais une Alta en ce moment. L’ électrique a de gros avantages: le bruit! Imaginez rouler n’ importe où sans déranger personne, donc aucune plainte! La maintenance, la pollution, etc…

Comment on se recycle quand on a été champion aussi longtemps?
On devient père et on a des responsabilités (rires). J’essaie de faire les choses que je n'ai pas eu le temps de faire durant ma carrière. Je fais beaucoup de vélo, quelques compétitions enduro vélo. Je fais de la moto par plaisir avec mes amis. J’ai aussi une moto de route. Autrement dit, j’essaie de m’amuser.

whis creek jump.jpg

On fait quoi de notre passion de rouler? Elle diminue ou pas avec le temps qui passe?
La passion de rouler et de courser ne diminue pas tellement. C’est plus tout ce qui entoure les courses qui me tente moins (la mécanique, la préparation, le voyagement et l’argent). Et de 2005 à 2012, c’était surtout un métier de courser. Je vivais de mes contrats et de mes bourses de victoires de la part de mes commanditaires. En plus de la pression que je subissais, je devais absolument gagner, sinon je n’étais pas payé! Tous mes contrats étaient des bonus de victoire. Disons que l’année de Jason Thomas, je n’ai pas mangé beaucoup… Quand je coursais sérieusement, la préparation était aussi importante que la course. J’embarquais tellement de choses dans ma remorque tous les week-ends, j’avais facilement tout en double pour réparer mes motos, je n’ai plus envie de faire ça!

Raconte-nous un peu ton CV de pilote. J'ai rencontré Michel Falardeau à Saint-Michel et il disait qu'il était avec toi il y a 30 ans aux ISDE. Tu avais 17 ans!
À la FMSQ:
-Champion junior et inter enduro-cross et enduro.

-Champion expert de 88 à 93 (remporté toutes les courses).

-Champion expert de 03 à 08 (remporté toutes les courses de 03 à 07).

À la CMA :
-Champion canadien 1991, 2000, 2001, vice-champion de 88, 89, 90, 92, 93.

GUY GIROUX

Au WEC:
-France, USA, Canada.

Au WEC Canada:
-Vice-champion canadien E2 2009, vice-champion E1 2011.

Aux GNCC:
-Meilleur résultat 13 ième overall (en 125), 8ieme xc2.

Imported Photos 00004.jpeg

À Dakar:
-16ième overall, 6ième production , 2ième recrue.

dakar finish.jpg

Aux 6 Jours:
-France 88 (Bronze), Allemagne 89 (Or).

En Supermotard:
-Champion Qc 2004, 7th national USA Ohio, 16ieme championat du monde à Vegas, invité au Guidon D’or à Bercy 2004.

En MX:
-Champion du Qc 94 ministade, #8 national 95-96, j'ai participé au Supercross de Montréal plus de 18 fois.

 

thumbnail_Supercross_Montreal_2009  tire tap 2.jpg

En Extrême cross : 
-Invité au premier EX intérieur de Vegas en 2004, 3ième a Montréal.

Mention spéciale :
-Weston Beach Race (Angleterre) 16ième sur plus de 1000 concurrents.

J’ai aussi participé à ces courses: National US de mx 99, arenacross US 02, SX aux Bermudes 03, Mx République Dominicaine 97, GLC France 95 (au début des courses extrêmes).

On a reçu Alan Lachapelle cette année aussi aux courses. Qui étaient tes principaux concurrents en endurocross pendant 'l'âge d'or Giroux'?
Justement lui! Alan Lachapelle, Danny Trudel et Michel Metcalfe.

Quels piloteS ont gagné ton respect avec le temps?
Surtout les pilotes que j’ai eu la chance de cotoyer à l’entraînement, ceux qui m'ont donné l’exemple de discipline et des efforts requis pour être champion, tels que JSR, Kurt Casselli , Paul Whibley, Mike Lafferty, Shane Watts.

Tu suis encore les GNCC, les SX américains, les ISDE, ou on se blase des compétitions?
Je suis toutes les courses et les championnats. Chaque lundi matin, je suis sur internet à voir ce qui c’est passé sur la planète! J’essaie aussi d’aller voir un SX US, un national US, et un canadien de MX chaque année.

As-tu été roulé à un Challenge cette année aussi pour tâter le MX?
Aucun Challenge, je visais Ulverton mais il a été annulé, j’ai juste participé à un Mardi soir à X-town. Et je vous annonce ma participation au championnat du monde Vétéran de MX en 40 pro! C’est en Californie début novembre. C’est un objectif que j’ai depuis plusieurs années et j’ai décidé que cette année, c’était la bonne.

Je me rappelle t'avoir vu rouler à XTown il y a quelques années et ta fluidité sur le circuit m'avait vraiment impressionnée.  Comme le style de Kaven Benoît m'avait touchée lors de mon arrivée dans le monde du motocross. Tu sembles aussi à l'aise dans le bois que sur la track de MX. Tu crois qu'il faut développer SON propre style (si on le développe un jour, rires)?
Je suis à l’aise sur les circuits de MX car j’ai beaucoup plus roulé sur les pistes de MX que dans les sentiers. C’était plus facile de trouver une piste que de faire du sentier. Pour le physique et la vitesse, je crois que faire du MX est indispensable. Pour ce qui est du style, c’est dur à répondre. Par contre, j’étais fluide car j’évitais les trous (rires).

FILSGUYGIROUX

Ton fils Axell, vas-tu le mettre sur une moto prochainement (même si il est plutôt intéressé par les roches en ce moment, rires!)?
On lui a acheté sa première moto pour ses 2 ans! C’est un Kuberg « électrique ». Je peux régler la vitesse et le torque et c’est plus léger qu’un PW, mais il ne la prend vraiment pas beaucoup. Il préfère son vélo. Je lui ai fait une trail à côté de la maison et tous les soirs, en revenant de la garderie, il prend son vélo et il va direct à sa piste.

PHILETFISTONGUY

THE anecdote pendant ta carrière que tu pourrais partager avec nos membres?:
J’ai eu une carrière pro de plus de 25 ans! Une seule anecdote, c'est impossible à choisir, par contre voici un petit résumé des plus folles :

- Je me suis habillé pour la Course de Weston Beach en Angleterre sans stress… Dans le même camion que Stefan Evert et Travis Pastrana!

- J’ai roulé la moto Factory de Juha Salminen au WEC (championnat du monde enduro) en 2004, avec deux techniciens qui s’occupaient de moi, un pour le moteur et l’autre pour les suspensions, en plus je me déplaçais avec la Mercedes décapotable du Team manager (Kari Tiainen, 7x champion du monde).

- J’ai célébré le dernier championnat de Kurt Casselli avec lui à Vegas.

- J’ai coursé en Jeans au Stade en 96 (j’étais commandité par une boutique de snowboard), en plus d’être un des trois québécois à avoir fait la finale (avec JSR et Marco Dubé).

- En MX, j’ai été sur la même ligne que: Carmichael, Pastrana, Whindam, McGrath, Everts.

- Au Dakar, j’ai dormi trois nuits dans le désert de l’Afrique, couché par terre avec mon casque et mes lunettes et un bras autour de ma roue arrière pour que personne ne vole ma moto.

- J’ai remporté un endurocross québécois avec un pied fracturé la veille lors d’un arenacross.

Je pourrais continuer à en ecrire non stop, sans compter celles qui doivent rester secrètes!

Merci Guy, on veut entendre le reste, faut écrire une bio!
J’aimerais dire un gros merci aux compagnies qui m'ont supporté pendant ma carrière et qui continuent de le faire, malgré le fait que je sui semi-retraité comme: Motovan (Shot, Zox, TCX), Pro-Tech suspension, Dunlop, Oakley, Kutvek Amerika, Cybercycle, Now binding, Maxima racing oil, fah-q racing.