Gabriel Naud: quand un rêve d'enfant devient réalité!

par Isa More
dans Profils de pilotes

Gabriel Naud, en gagnant ce championnat 2017, tu réalises ton rêve de jeunesse. Peux-tu nous dire à quel moment tu avais commencé à rêver à cette victoire?
J'ai toujours revé d'être un champion dans la catégorie Expert. J'ai travaillé très fort pour réaliser mon rêve d'enfant. J'ai surtout commencé à croire en cette victoire quand je suis tombé dans la cour des grands, en 2011, dans la categorie Junior et de plus en plus, chaque année.

22814539_10155845355507138_7766151985387253482_n.jpg

Est-ce cette envie d'être au top qui a poussée ta motivation pendant toutes ces années?
Oui, je n'ai jamais eu vraiment confiance en moi dans la vie de tous les jours, donc je me suis concentré à toujours bien performer aux courses et cette envie de vouloir être le meilleur m'a toujours motivé à donner tout ce que j'ai pendant les championnats.

 21557450_10155738614072138_3402657815195400218_n.jpg

Quel pilote pro de la FMSQ était ton inspiration quand tu étais plus jeune et pourquoi?
Pour être 100% honnête, David Piché a toujours été pour moi mon idole. Quand j'étais jeune, c'est lui qui m'a appris à rouler et à faire toutes sortes de niaiseries en quatre roues. J'ai toujours aimé comment il roule et sa façon de faire aux courses. Il est, dans un sens, une partie de ma réussite puisqu'il m'a toujours aidé, peu importe si c'était pour les courses ou pour le camping.

22555580_1728427897188368_8418119421939927938_o (1).jpg

On ne peut pas dire que tu as volé ce championnat.  Ta concentration, ta détermination et ta constance ont su te donner les points nécessaires à chacune des manches de la saison. Comment as-tu géré tout ce succès manche après manche? 
En fait, mon ami Félix Bergeron et mon frère François ont dû me gérer durant ce championnat, puisque j'étais très, très nerveux à l'idée de le gagner un championnat pour la pemière fois. Je crois que j'ai pris chaque course une à la fois au lieu de penser au reste de la saison d'un seul bloc. J'ai passé beaucoup de temps avec Félix Bergeron, qui est aussi mon mécano, pour préparer ma machine afin qu'elle soit prête à 100% à chaque fin de semaine.

20507063_1601196279943488_3442794525938527744_o.jpg

Tu as eu, cette année, l'aide principale de Motovan pour l'équipement de pilotage et les pièces.  On sait combien une saison peut coûter cher pour les pilotes de quad. Cette aide a t'elle eu une influence déterminante dans ta victoire?
Sans hésiter, cela m'a permis de m'enlever une grosse pression par rapport à mon équipement et à ma machine puisque j'ai eu un très bon coup de main de Motovan. Non seulement car ils ont les meilleurs produits, mais aussi pour la disponibilité des pièces. C'est toujours facile de mettre la main sur quelque chose dont j'ai besoin dans l'urgence. Je tiens à remercier toute l'équipe Motovan qui m'a supporté durant toute ma saison 2017.

20449038_1601195896610193_3148560226205533942_o.jpg

Quel est le plus grand sacrifice à faire pour devenir un champion?
Sacrifier toutes mes soirées de la semaine pour soit aller m'entrainer ou soit préparer ma machine, ainsi que celle de mon frère François Naud. Heureusement avec l'aide de Félix.

20799898_10155645798087138_5932271574453428181_n.jpg
On ne saurait non plus ignorer la présence de ta famille, père et mère, de tes amis et de ton mécano à chacune de tes courses, sans relâcher leur appui inconditionnel.  Crois-tu qu'on peut aller loin dans ses rêves sans cette aide émotive et matérielle?
Je crois sincèrement que l'aide de mes parents, de mon frère et de Felix a été très importante dans la quête de mon championnat. Chacun d'eux a une tâche différente aux courses, ce qui rend ma vie tellement plus facile et aussi entre chaque manche! Je ne pourrai jamais les remercier assez de consacrer tant de temps et d'efforts pour moi pour me permettre de réaliser mon plus grand rêve. Je dois aussi remercier personnellement mon mécano qui passait environ quatre à cinq jours par semaine dans le garage pour m'aider à être prêt. Tout simplement pour m'aider et parce qu'il trippe autant que moi sur cette aventure.

20507863_1601191973277252_4777426106926121153_o.jpg

La plus grande difficulté sur le terrain pour gagner ce championnat 2017, ce fut laquelle?
Pour ma part, cela a été de garder ma concentration et de ne pas craquer sous la pression d'être le meneur.

20108485_10155552700357138_4920233491467780087_n (1).jpg

À quel moment de la partie sais-tu que tu as gagné et te souviens-tu de ce que tu as pensé à ce moment-là?
J'ai gagné l'overall à la Guadeloupe. La première chose qui m'est venue en tête a été ''ENFIN''! Puisque les deux dernières années, j'avais presque gagné le championnat. Je me souviens avoir vu mes parents pleurer de joie et qu'on s'etait fait un gros câlin. J'ai ensuite gagné le championnat Pro au dernier round.

20424153_1601195969943519_3685540061407973659_o.jpg

Qui t'a donné le plus de fil à retordre pendant les courses?
Pierre-Yves Deneault (P.Y.!). C'est probablement la personne qui a un plus grand bagage de course. Chaque fois que je le voyais devant, je me disais: ''Ah non, pas encore PY!'' Mais j'avais sa plaque numero 1 devant qui me motivait, mais ça n'a vraiment pas été facile. P.Y. ma donné beaucoup de fil à retordre toute la saison. Mais cela est resté toujours un bon duel entre amis. On a eu des belles batailles et qui se sont toujours bien terminées.

20108442_10155548449562138_3252169125176363180_n.jpg

 Comment envisages-tu la saison 2018?  Et comment on garde le feu après avoir conquis le Grââl et atteint son rêve de jeunesse (rires)?
Je veux définitivement défendre mon titre. Je m'en vais en Floride en mars pour les premiers Round du GNCC. Je travaille très fort pour m'améliorer dans la categorie XC2. Je me suis donné de très gros objectifs pour la saison 2018 et avec l'aide de tous mes commanditaires, je suis en mesure de les réaliser. Je prévois faire plus de rounds GNCC l'an prochain et d'essayer de rouler chaque fin de semaine en plus du championnat entier FMSQ pour avoir le plus de pratique possible.

 18920385_10155402183302138_5320624740155876192_n.jpg

Hors saison, tu vas te concentrer sur quoi? Quel est ton cheval de bataille?
M'entrainer le plus possible et essayer de faire attention à mon alimentation. Et plus de party, je veux être le plus en forme possible pour réaliser mes objectifs 2018.

17362604_10155154686252138_8988871128665294129_n.jpg

Gagner te donnera t'il plus d'appui de la part de l'industrie pour 2018 ou est-ce à chaque fois une lutte à refaire?
Définitivement oui, j'admets que la plaque numero 1 m'a beaucoup aidée dans la quête de mes commanditaires, mais ma mère me donne une aide très importante pour cela aussi. C'est elle qui s'occupe de la plupart des courriels, de mes race reports chaque fin de semaine, ainsi que de mon CV de course et tout ce qui a un lien avec les commandites, comme remplir les contrats et s'assurer qu'il ne manque rien. C'est toujours plus complexe de trouver des commanditaires puisque j'habite au Québec, mais la plaque 1 m'ouvre beaucoup de portes.

MERCI GABRIEL!