Christine Lessard: super mom et pilote experte.

par Isa More
dans Profils de pilotes

Dans la série des super mamans de course qui nous surprennent avec leurs habiletés de pilotage, voici Christine Lessard.  C'est la mom que vous voyez courir après ses enfants lors de leurs départs et aider tout le monde dans le bois dès 8:30, juste avant sa course des femmes pros de 10:00!! Belle, sympathique, énergique, enduriste de talent et s'occupant de six enfants, si l'on rajoute ceux de son chum, cette experte exceptionnelle de générosité et d'énergie positive est un modèle pour toutes les femmes qui courent au championnat. Ah oui, en plus, elle joue au soccer la semaine pour son cardio pour les courses! La voici aujourd'hui en entrevue:

Tu viens plutôt du milieu de l'enduro. Est-ce que l'endurocross est plus facile pour une enduriste? Explique-nous comment tu vois la différence entre les deux disciplines et quelles sont leurs similitudes?
L'endurocross est, à mon avis, plus difficile que l'enduro parce qu'il n'y a aucun temps de repos et que nous sommes beaucoup de pilotes en même temps sur un petit circuit. En enduro, c'est plus du single track, de l'obstacle. Il faut être tough mentalement et débrouillard car on est laissé à nous même dans la forêt. On a aucun repère durant la course pour savoir notre position. On ne part pas avec les pilotes de notre catégorie alors on course uniquement contre nous-même. On pense toujours qu'on est première (rires), alors on se donne tout le long de la course et on reste focus!

Tu as une grande famille recomposée, et ils viennent presque tous courser parfois, tu nous la présentes?
Avec mon chum et moi, à nous deux, on a six enfants! Trois chacun (rires). Les trois petits blonds que vous voyez avec moi aux courses sont les miens. Ayden Graham 9 ans (Pee wee A # 208), Justin Graham 7 ans (Pee wee B # 278) et James Graham 6 ans (Pee wee C # 234). Cette année, mes gars coursent avec moi presque tout le championnat. Les enfants de mon chum (Nathan 14 ans, Emma 12 ans et Delphine 8 ans), quant à eux, viennent uniquement nous encourager durant nos courses locales (comme La Guadeloupe et Tring-Jonction).

34602582_1537941212982217_6814121410747695104_n.jpg

On voit ton petit dernier (James, 6 ans, tout blond et tout parfait) souvent traîner aux arrivées des courses de 13 heures le dimanche. Il regarde les pros riders arriver avec admiration. Il s'approche d'eux et leur parle, mais il est tellement petit qu'ils ne l'entendent même pas (rires), mais il est juste heureux d'être là, à côté d'eux et il parle tout seul (rires). C'est beau à voir. Qu'est-ce qu'il te dit sur eux par après?
Il me dit avec les yeux brillants et un énorme sourire : 'Maman! Je suis allé leur dire belle course et il m'ont cogné le point!' (rires). Mes gars sont en admiration devant Jean-Derek Côté, Philippe Chaîné et Jake Michaud. Il les suit durant leur course et les encourage. Quand James voit Jake passer, n'importe où dans le pit, il arrête de bouger et me dit : 'Maman! C'est Jake!' (rires). Et il le regarde jusqu'à ce qu'il ne le voit plus! Philippe Chaîné leur a remis sa plaque # 1 après la course de Mont-Laurier... Alors, maintenant, je dois faire des détours dans les pits parce que mes gars veulent absolument aller lui dire salut et lui parler (rires). Mes gars disent que c'est leurs idoles et parlent d'eux à tout le monde! Ils s'identifient beaucoup à eux! À la maison, ils jouent à être eux (rires)!

37195263_2036226476408507_8638610482862751744_n.jpg

image1 (1).jpeg

Jusqu'à présent, comment se passe te saison complète avec les filles?
Jusqu'à présent, ma saison va très bien. Je suis quatrième au championnat. J'ai beaucoup de plaisir à courser et les filles sont super gentilles. C'est une saine compétition. Comme j'ai initié mes gars à la course cette année, c'est une toute autre dynamique de course pour moi cette saison-ci! Je me concentre beaucoup sur mes gars et leur course, même plus que sur la mienne ! Rendue à la mienne, je suis déjà brûlée avant de commencer (rires)!!! Je n'ai malheureusement pas le temps de rouler entre chaque course cette année et ça paraît sur mes performances.

34553469_1537921276317544_1431677311752601600_n.jpg

Quel est ton objectif pour les courses qui restent?
C'est certain que j'aimerais beaucoup monter sur le podium!

32938313_1522172314559107_7378143856157523968_n.jpg

Tu connais un pilote pro inspirant: Jean-Derek Côté #10. Est-ce comme un mentor pour toi? Quel genre de conseils te donne t'il pour t'améliorer?
Jean-Derek est mon partner de course. Le meilleur partner que je puisse avoir en fait! On peut dire que c'est un mentor pour moi puisque j'écoute et je fais tout ce qu'il me dit (rires). Il me dit comment me préparer pour chaque course (il me fait des listes de ce que j'ai à faire) et s'assure que ma moto et celles de mes gars soient prêtes pour chaque course. Jean-Derek est vraiment généreux avec nous. Il est aussi le coach de mes gars à qui il donne des conseils techniques pour qu'ils s'améliorent autant avant, que durant, et après leur course. À moi, le seul conseil qu'il me donne c'est d'être sur le gaz (rires). Sinon, il m'encourage beaucoup positivement en permanence.

On te voit comme une super maman qui n'a pas abandonné sa passion car elle est mère, comment tu gères tout ça lors des fins de semaine de course? Comment sont tes lundis matins au travail (rires)?
Je gère nos fins de semaine de course comme des activités familiales. Je me trouve privilégiée de pouvoir vivre ça avec mes gars. Je profite de chaque fin de semaine de course avec eux et j'essaye de prendre ça à la légère, comme si chaque fin de semaine de course est une mini vacance. Je suis tellement chanceuse que les trois aiment la moto et veulent courser avec moi ! J'ai beaucoup d'aide lors des fins de semaine de course avec mes gars de la part d'autres pilotes notamment : Jean-Derek, Jean-Mathieu Sénéchal, Émile Gagné et Bianka Dubé. Je profite d'ailleurs pour les remercier ! En ce qui concerne mes lundis matins, j'ai la chance d'être à mon compte, alors pas de stress les lundis d'après course!

36711013_1579229205520084_4796504139121033216_n.jpg

Ton meilleur souvenir à la FMSQ?
Mon meilleur souvenir à la FMSQ est à la Guadeloupe cette année lorsque James a reçu sa première plaque (#5). Il voulait abandonner durant sa course parce qu'il avait trop mal aux bras. Je lui ai dit de ne pas lâcher et de terminer sa course... Ce qu'il a fait ! Quand il a vu qu'il était cinquième au finish et qu'il aurait droit à une plaque, il était tellement fier et maman aussi! C'est un bon souvenir pour moi parce que ça lui a donné confiance et qu'il a compris ce que c'est l'endurance de course!

36275780_1564504093659262_6809139184259825664_n.jpg

Ce que tu as trouvé difficile pendant une de tes courses?
C'est sans hésitation lorsque je me suis fait sauter dessus dans la section MX à Mont-Laurier. J'ai vraiment eu peur! J'ai été vraiment chanceuse de n'avoir eu que quelques ecchymoses. Le dernier tour a été dur mentalement parce que je faisais juste penser au fait que je m'étais fait sauter dessus, mais aussi dur physiquement parce que je n'arrêtais pas de tomber, vu que ma roue avant était tellement croche qu'à chaque fois que je tournais je tombais.

36760808_1579229195520085_1095101340608102400_n.jpg

Ta philosophie avec tes enfants au niveau du motocross, c'est laquelle?
Ma philosophie est de leur montrer à faire de la moto pour qu'ils aiment ça. Ce que je veux dire par là, c'est que je vais suivre les ambitions de chacun. Je respecte qu'un veule rouler plus sécuritairement et que ça ne lui dérange pas de ne pas faire de podium et qu'un autre roule pour gagner et prenne des risques. L'important pour moi, c'est que chacun y trouve son compte et ait du plaisir à rouler et continue de rouler avec moi.

36030956_1564504126992592_5739535621379063808_n.jpg

Quand on ride soi-même, est-on plus inquiète ou moins inquiète quand les enfants partent?
Je ne suis pas du type mère poule du tout mais quand mes gars prennent le départ, je suis inquiète jusqu'à la fin de leur course. En fait, je suis inquiète quand je ne les vois pas. Je me dis que s'ils sont comme moi... Quand ils roulent la notion de prudence n'existe plus!

36227829_1564504036992601_3341465207460331520_n.jpg

N'importe quoi que tu aimerais rajouter?
J'aimerais remercier mon chum et ma famille de m'encourager. J'ai de la chance d'avoir un aussi bon chum qui me laisse vivre ma passion à fond car disons que durant la saison de course, ça occupe pas mal tout mon temps. Je veux aussi remercier Jean-Derek parce que sans lui, je ne courserais probablement pas. Également, je veux remercier mes commanditaires : CVTech-AAB, Doyon Sports, XM Sports, Toiles Unicanvas, Dessin Solide Inc.., Toiture Lajoie, LateNight StudioCréatift, Enduro Ride Panama.

22687997_1331272730315734_1196032792169621440_n.jpg

Merci Christine! Quel plaisir de te lire!