Rapport de course Ronde 3: FRANLIN (Quad)

par Isa More
dans Rapports de course

Cette fois-ci, nous n’y avons pas échappé, la météo bipolaire nous a servi tout un menu pour la troisième manche du championnat!

En effet, le soleil aimait jouer à la cachette et ce fut surtout de la pluie qui est tombée sur Franklin pour les courses des quadistes.

Le sol était plus que boueux, et les inscrits chez les Pee-Wee C, qui devaient casser la glace a neuf heures du matin, ont eu besoin de leurs papas pour les pousser pour ne serait-ce qu’avancer, après leur départ, dans ce qu’on appelle communément dans le jargon du sport motorisé, la ‘’sauce’’.

PapasquipoussentFranklin

Pour les 17 coureurs des Pee-Wee B, le courage et la persévérance était également de mise. Les machines 2 temps avaient plus de mal que les autres, bref les moteurs chauffaient.

Les petits tenaient leur poignée a fond, mais cela n'était pas suffisant pour certains. Ça glissait, les pneus n’adhéraient pas bien, une vraie galère, malgré tous les efforts du monde.

Il y aura un peu de mécanique à faire de retour à la maison! Et beaucoup de lavage!

KIDSFRANKLIN2017

Finalement pour les résultats, chez les Pee-Wee C, ce furent Lucas Poissant, Noah Gibeau et Ludovic Barbeau qui arrivèrent les premiers arrivés.

Chez les Pee-Wee B, ce furent Jimmy Gagnon, Alek Berthiaume et Evan Whitty les plus résistants.

On pense alors à nos trois sweepers qui rouleront toute la journée dans ces conditions, dans un climat humide.

A la fin de la journée, il était difficile de les reconnaître, comme les autres coureurs dont les numéros, la machine, l’équipement étaient complètement recouverts de la boue de Franklin.  

PascalFranklin2017

Dans l’après-midi, la météo mi-figue, mi-raisin ne donnait pas beaucoup d’espoir que le terrain sèche, heureusement que les compétences des coureurs de l’autre partie de la journée équilibraient la difficulté de courir dans un tel marécage.  

Certains  coureurs râlaient sur la météo aux inscriptions, tandis que d'autres se lèchaient les babines, adorant les conditions difficiles pour se mesurer a leurs adversaires.

PROSFRANKLIN2017

Pour les résultats chez les C, ce furent Pierrot Prud’homme, Jeremy Lefort et Simon Houle qui ramenèrent au scan leurs machines en premier.

UNKNOWNRACERFRANKLIN2017

Chez les experts, dans leurs puits, il était quasi obligatoire de changer les gants, les lunettes et d’arroser les radiateurs à tout arrêt pour faire le plein, comme observé sous la tente de l’équipe dynamique #818 de Mick Champagne-Belisle, qui s'était fait faire des chandails pour encourager leur coureur.

Puis, les pépins smécaniques commencèrent les uns après les autres pour certains pilotes...

William Froment revint sans freins, puis sans suspensions, car il avait perdu sa bolt quelque part dans le bois, avec une entrée de carbu toute croche et il dut abandonner six minutes avant la fin, déception pour le rookie quand on veut performer et aller plus loin.

Un autre coureur brise sa clutch.

Gabriel Naud, qui suivait P.Y. Deneault de très, très près, comme son ombre, cassa sa chaîne et ne put poursuivre sa mission de lui voler la première place. L’équipe fut déçue, et c’est Pascal Froment qui lui sauvit la peau en lançant à la Team Naud une chaine de sa caisse à outils. La maille patente vérifiée, Gabriel Naud put repartir a tout galop, mais le temps perdu lui fit mal...

Puis, c’est au tour de P.Y., avec lequel on suspectait une panne d’essence, qui ne ressortit jamais du bois et perdit ainsi sa première place. La machine était coincée a l'envers et laissa couler les dernières gouttes d'essence qui lui restaient en  banque... Game over.

Seul le Polaris 850cc semblait affronter les conditions avec plus de facilité, on sentait la puissance de la machine.

Comme le malheur des uns fait souvent le bonheur des autres, Mathieu Bernard#51/Yamaha, parti cependant dernier, remontait tranquillement jusqu’à la troisième place, alors que ce furent François Naud#5/Yamaha et Patrick Bonin#211/KTM qui se firent arroser au champagne pour célébrer leur première et deuxième place.  Pour eux, aucun problème!

FRANCOISNAUDFRANKLIN2017

A la fin des courses, le soleil sortit pour clore la journée.

Et c'est notre commanditaire Mathias qui finit avec une belle surprise pour la FMSQ, Frédéric Coeymans venait nous nous livrer en mains propres un quad de la marque Polaris pour toute la saison 2017, afin d’optimiser l’accès aux terrains par l'équipe FMSQ et la sécurité des coureurs.

Il était temps pour tous de prendre des douches et de décrasser la croute de terre des machines, des faces et des équipements.

Merci à Lucien Caggiano, à Marc Robidoux et à Roch Blackburn et toute leur équipe pour leur grande implication et pour la surprise du nouveau petit pont et du circuit a prendre a l'envers, beaucoup de quadistes en parlaient encore dans les pits!

Bon retour a nos quadistes!