Éric Lem (ay): un quadiste d'expérience.

par Isa More
dans Profils de pilotes

Éric Lemay, présentes-toi à nos membres!  Dans quelle catégorie roules-tu et avec quelle machine?
Éric Lemay, 51 ans, pas drôle. Je suis un gars qui aime tout ce qui a un moteur. Je roule en VTT KTM 525xc 2008 et 540xc 2009 dans la classe B.

Quand on voit les noms de tes coéquipiers dans ta catégorie, ça fait trembler (rires)... Qui de tous ceux-ci sont imbattables pour toi (lol)?
Laura Beaupré! Si elle continue comme ça, elle va faire une Amélie Lavallée d'elle. Elle roule très bien et elle est en contrôle de son VTT. J’aime voir le monde contrôler leur VTT et non le contraire!! Éric Barbeau, dans ma catégorie, est aussi beaucoup plus en forme que moi (rires)! Ce n’est pas drôle avec les changements de classe A-B-C, j’ai 51 ans et je roule avec des jeunes dans la vingtaine. Je veux bien croire que j’ai de l'expérience, mais eux, ils ont la forme. Quand tu te fais dépasser trois fois par le même gars, même si il est resté pris ou même si il est brûlé et qu’il s'arrête 2 minutes sur le bord pour ensuite revenir te chercher. Et bien des fois, je pense à rester comme spectateur (rires)!

Depuis combien d'années roules-tu en quad et est-ce ta première passion mécanique?
Je ne me rappelle plus! J’ai 51 ans, on a souvent des pertes de mémoire (rires)! Je peux dire que j’ai commencé avec des 3 roues (rires). Ma première passion mécanique, ça je m’en rappelle! C'était une souffleuse a neige. Mon père a acheté une souffleuse neuve à l’automne, j'avais 13 ans et je voulais voir comment ça marchait, alors je l'ai toute démontée, même le moteur dans le cabanon. Quand mon père a vu ça, il m’a dit j'espère que tu vas la remonter car la neige s’en vient (mon père est un intello). C’est ce que j’ai fait, mais elle ne marchait plus, alors j'ai pelleté tout l’hiver, puis il y en avait de la neige avant!!! Après ce furent les motoneige, motocross Honda de 80cc à 480cc jusqu’à ce que je me casse la clavicule tout seul dans le bois (pas drôle de ramener un 480 la clavicule cassée). Ensuite, viennent les 3 roues, belle invention pour se pêter la gueule (rires)!! J’ai été chanceux de ne rien me casser, sauf que j’ai des cicatrices en masse et une brûlure sur le mollet. Si le monde se souvient, fallait pas se mettre les pieds à terre (rires)! Ensuite, j’ai eu des bateaux, une moto de route stock, enfin tout ce qui accepte du gaz, rires (je suis paresseux).

11155121_10153290601070970_7586545582873208837_o.jpg

Tu es venu à l'AGA de la FMSQ cette année. En quoi est-ce important pour toi de faire part des décisions de notre fédération et de voter pour élire les nouveaux membres du CA?
J'y vais à chaque année. Je trouve que c’est une belle opportunité qu'on a pour notre sport hors-route. Lorsqu’il y a des votes à prendre, j’essaie toujours d'être impartial, que ce soit pour les VTT ou pour les motos. J’en profite également pour dire ce que je n’aime pas et je propose des changements au lieu de subir les changements et de chialer.

Tu as été champion en 2013 dans les 30+. Quelles sont les autres belles réalisations de ta carrière de pilote?
Ah oui, en 2013! Ça veut dire que ça fait au moins 9 ou 10 ans que je suis dans la FMSQ ! Ouin, pas drôle ça d'être là à chaque course (rires)!

1474623_10202493140148808_1750647114_n.jpg

David Piché, autre pilote de quad d'exception, parle souvent de toi en bien. Quelle anecdote de course avec lui peux-tu nous partager ?
Ouin, je suis papy 4 roues pour ses deux gars. Là, je ne me rappelle plus d'une anecdote en particulier, il y en a tellement! Mais, je peux dire que je les remercie sincèrement, lui et sa conjointe Annabelle. Pour les trois années que j’ai squatté leur roulotte ! Moi, je dis deux ans, mais lui il dit trois, je n’ai vraiment pas de mémoire (rires).

261713_10150232390011943_5967369_n.jpg

On te voit souvent avec Guy de Montigny et sa copine Bianca Fréchette aux courses, comme sur la photo ci-bas. Est-ce que l'amitié et les courses sont intiment liées à la FMSQ?
Si ça n’était pas des relations aux courses, je ne serai pas là. J'aime l'ambiance, j'aime bien placoter, j'aime le monde simple. Guy et sa douce sont du monde super sympa (sauf avant une couse, là Guy est vraiment moins simple, il a plein de petits rituels qu’il ne faut pas déranger (rires). En plus, j'ajuste la suspension de plein de monde avant les courses, tellement que j’oublie d'ajuster la mienne (rires)! J'aimerais bien ajuster celle de PY mais il ne me l’a jamais demandé encore (rires)!

Si tu avais des gros moyens financiers, avec quelle machine roulerais-tu ?
Lamborghini (rires). Je resterais avec KTM, une machine fiable quand on fait l'entretien et pas besoin de les modifier (mécanique).

Avec la situation actuelle assez difficile pour les entraînements sur les tracks québécoises pour les quadistes, quels endroits choisis-tu pour tes pratiques ?
Mon garage (rires). Veux-tu vraiment parler de ça ? Ce ne sont pas les tracks, ce sont les motocross qui chialent et qui nous font sortir des tracks. Je ne sais pas pourquoi il y a cette petite guerre entre les deux, mais c’est un sport hors-route. Pourtant, j’ai fait les deux et je ne vois vraiment pas. Ah oui, c’est vrai on remplit leurs slots, pourtant quand je vois des pros qui roulent, ils ne prennent pratiquement jamais les slots, alors ça doit être monsieur-tout-le monde qui a besoin d'une slot pour tourner (rires). Bon, on ne partira pas de guerre ici! Je vous aime quand même! Moi, je parle à tout le monde, sauf que je ne dis pas aux motocross que je suis en VTT car ils ne me parleront plus (rires).

1265705_10201903654012023_1435680380_o.jpg

Quand on est un sportif de sport motorisé après 50 ans, et toujours actif dans les championnats, à quoi faut-il penser pour que les lundis ne soient pas trop difficiles (rires)?
À ne plus en faire (rires). Farce à part, les lundis sont très, très, très rough et même les mardis et les mercredis parfois!
Il faut juste faire attention aux accidents mais on peut quand même aller travailler et avoir mal partout. Mais avec un bras ou une jambe cassée, c’est plus dur.

Qu'est-ce qu'on te souhaite pour la suite ?
Pas d'accident, bien du plaisir, de belles rencontres comme toi et peut-être une autre année! À 51 ans, on prend ça une année à la fois!

Merci Éric!

34816684_2234779963218306_2639117168414818304_o.jpg