Félicia Robichaud: de pilote à coach pour cette saison-ci!

par Isa More
dans Profils de pilotes

Félicia, l'année dernière, tu as décidé de rouler avec les gars chez les Junior où on y a trouvé beaucoup de calibre avec les Giroux, Milot, Willard, Alvarez, Gagné, Daoust, Charpentier, Dagenais, Wille, St-Pierre, Desjardins, Franche, Bergevin...! Tu es arrivée 14ème sur 39, c'est un très bon résultat car le top 15 était super solide, comment as-tu trouvé cette saison avec les 'boys'?
Ce fut plaisant de retourner courser avec les gars!  La plupart du monde qui me connait sait que j’ai longtemps coursé avec les boys, à l’exception des saisons où j’ai coursé dame experte. En ce qui concerne mon résultat, je le trouve plutôt médiocre! Toute l’année, j’ai eu beaucoup de douleurs en roulant, ce qui a fait que je ne pouvais pas rouler de la façon dont je voulais et donc j’ai perdu beaucoup de motivation au cours de la saison dernière.

33063047_1076796225806940_322641692781969408_o (1).jpg

Tu avais choisi de rouler au départ de 13 heures, et pour une durée de deux heures, et par conséquent de ne pas rejoindre les rangs des autres femmes pros, qu'est-ce-qui avait motivé ta décision?
Oui, j’avais décidé de courser l’après midi car la durée est plus longue et la compétition est plus forte. La durée de temps d'1h30 n’est pas assez longue pour moi pour vraiment me mettre dans le beat. On dirait qu'à la minute où je commence à avoir un bon rythme et que les bras me dépumpent, la course est déjà terminée. J’aime bien rouler avec les gars, l’ambiance n’est pas du tout pareil.

Tu as aussi participé et ramassé un trophée au championnat enduro de l'est, mais tu as eu plusieurs 'bad lucks', dont une chute vraiment pas comique en bas d'un pont! Racontes-nous cette anecdote!
En effet, il y a quelque chose avec les ponts et moi qui ne fonctionne jamais (rires). Pour faire une longue histoire courte, j’étais une des dernières à passer sur le pont et il était vraiment défoncé, mais puisqu’il était dans une spéciale, je me suis dit que je n’avais pas le temps de débarquer et de pousser ma moto, donc j’ai tenté ma chance, mais ma roue avant est tombée et s'est bloquée entre les billots. Je suis donc passée par-dessus les poignées et j'ai fait une pirouette dans l’eau. Résultat de cette chute: ACL non-existant et possibilité de ménisque déchiré.

37277788_1022664681234822_6092894649679085568_o (1).jpg

Tu es encore repassée au bistouri le 5 novembre dernier pour ta troisième chirurgie du genou, après ta blessure de 2016. Est-ce que tu t'es re-magané le genou en enduro ou était-ce déjà prévu dans ton plan de rétablissement?
Non, je ne l’ai pas re-magané mais ce n’était pas prévu non plus. J’avais juste vraiment trop de douleurs au courant de l’année donc, j’ai pris un rendez-vous avec mon chirurgien et il m’a conseillé une dernière chirurgie et à date, le rétablissement se passe très bien!

Notre sport, c'est parfois comme un contrat avec la douleur, est-ce que tu penses être de plus en plus tolérante avec l'expérience?
Selon moi, certaines personnes ont plus de tolérance pour la douleur que d’autres. À la base, je crois avoir une tolérance quand même assez élevée. Par contre, à force de me faire mal, je me suis habituée à avoir mal.

35531941_1094780400675189_7074851270216908800_o (2).jpg

Ta soeur a gagné son championnat 2018, avec les talentueuses Lacroix et Meilleur. Tu as l'air vraiment fière d'elle. Quels sont les premiers mots que tu as dit à ta petite soeur quand elle a confirmé son championnat?
Je suis extrêmement fière d’elle d’avoir gagné son championnat. Elle s'est beaucoup améliorée la dernière année et sa motivation a augmentée! Les premiers mots que je lui ai dit vont rester entre nous (rires), mais un gros « congrats lil sis!» est sorti, en même temps que les bouteilles de mousseux qui se sont fait 'popper'!

37230132_2029582557117014_7347085616200286208_n (1).jpg

Quand tu ne roules pas, tu finis des études à l'université?
Oui, je vois enfin le drapeau d’arrivée de mon baccalauréat en gestion des opérations à l’école des sciences de la gestion (ESG-UQAM).

Comment une sportive de haut niveau comme toi fait pour rester assise à un pupitre aussi longtemps (rires)?
C’est plutôt moche en effet, mais j’essaie de me faire un horaire qui me permet d’avoir une matinée ou un après-midi pour faire une activité quelconque. Aussi, je suis souvent en retard donc j’en profite pour courir à mes cours et je prends les escaliers, même pour les salles au 6e étage, donc ça me permet de bouger un peu plus dans ma journée (rires).

Avec quoi tu remplaces l'adrénaline des courses pendant les mois de hors saison?
(Rires)  Genre avec commencer un projet de session deux jours avant la remise!

Quel prochain grand projet as-tu pour 2019?
Changement de carrière pour cette saison-ci! Je passe de rider à truck driver/coach/pit crew pour ma petite sœur Kristel qui monte dame experte cette année. Malheureusement, ma débarque de La Doré me force à faire une reconstruction de mon ACL et donc, je ne serai pas en mesure de rouler cette année.

45350726_2239190589489542_4820536370927763456_n.jpg

Iras-tu aux ISDE au Portugal cette année?
Malheureusement non, puisque je vais être en rétablissement pour les prochains mois.

14917244_1173672622681924_7951381420995467577_o.jpg

Tu peux nous dire quoi sur la passion, les efforts et les sacrifices (rires) pour ton sport?
Ma passion me donne le goût de me dépasser jour après jour et donne un sens à ma vie. Les efforts mis ne sont souvent jamais vus par le reste du monde et les sacrifices que j’ai fait démontre à quel point ma passion est importante pour moi.

14666254_10207321084007293_6932047168122788055_n.jpg

Qu'as-tu fait de spécial cet hiver? 
J’ai eu la chance de partir vite fait en Floride pendant une semaine et courser un FTR. J’en ai profité pour avoir du fun avec de bons amis. J’ai roulé non pas pour m’entrainer mais vraiment pour avoir du plaisir sur la moto. Sachant que je ne vais pas rouler avant le mois de septembre (mais j’espère plus tôt), je voulais m’assurer d’avoir un bon niveau de confiance sur la moto et d'avoir encore plus de motivation lorsque je vais pouvoir rembarquer.

 Merci Féli!

**Crédit photos:  Juliette Libersan, Félicia (famille) Robichaud.