Philippe Chainé: un doublé pour 2018!

par Isa More
dans Profils de pilotes

Premièrement, bravo Philippe Chaîné pour ton double succès dans les championnats d'enduro de l'est et d'endurocross FMSQ provincial. Quelle magnifique année pour toi!
Merci beaucoup, je ne pouvais pas demander mieux!

Maintenant que c'est dans la poche, à quel moment tu commences à planifier ta saison prochaine (entraînement, pratiques, autres courses, planning financier, choix de moto, mécanique, ...)?
Normalement, tout de suite après la dernière course, je commence à planifier pour la saison suivante. Pour ce qui est de l'entraînement et du régime alimentaire, je commence début janvier.

Tu as été nommé plus d'une fois dans notre sondage pour le Prix Rotondo 2018 de la FMSQ (qui souligne l'esprit rassembleur, fonceur et positif au sein de notre association). Comment vois-tu ton propre rôle dans l'endurocross?
J'essaie de m'impliquer le plus possible pour faire grandir notre sport et le faire connaitre. J'essaie d'être toujours positif et de montrer l'exemple pour la relève. C'est pour cela que je suis autant promoteur, que pilote pro et que bénévole à la FMSQ. C'est quelque chose qui me tient beaucoup à coeur.

42419146_2127763197485949_894081632611336192_o (1).jpg

Comment tu deales avec des mauvaises courses, tu ne sembles pas trop boudeur sur les podiums quand tu ne finis pas #1. Est-ce que tu boudes plus une fois retourné dans ta roulotte (rires)?
(Rires) Il y a plusieurs années, je boudais quelques heures et même quelques jours avant de revenir souriant. Mais avec le temps, j'ai pris de la maturité et maintenant, ça dure seulement 15 minutes... je pense. Mais si tu demandais à ma blonde, peut être qu'elle te dirait que ça dure un plus longtemps.

42431224_2127763530819249_5180020318944624640_o (1).jpg

Quel rôle jouent ton mécano et ton équipe dans ton championnat?
Mon équipe joue un rôle très important pour moi pendant la fin de semaine de course, pour ce qui est de la communication, de l'hydratation, du renforcement positif et du pit-stop ultra rapide. Je les remercie grandement pour leur temps investi.

Décris une journée typique de Philippe Chaîné:
Ma journée typique de semaine normale d'été: 6h45 réveil/ 6h50 à 7h50 entrainement au gym ou courir ou vélo/ 8h à 8h30 déjeuner/ 8h30 à 17h travail / 17h30 à 19h rouler à Chainéland / 19h à 21h laver les bikes et faire la mécanique / 21h à 23h souper et dodo.

42356043_2127763084152627_502267807900106752_o (1).jpg

Décris ton entraînement off season, tu ''slaques'' un peu et profites de la vie d'un homme dans la vingtaine, ou au contraire, tu as plus de temps libre pour faire plus de cardio et d'autres sports d'hiver?
L'entrainement, rouler, bien manger et ne pas boire d'alcool du mois de janvier à octobre est très important, mais le mois de novembre et de décembre, je me laisse aller, je mange n'importe quoi, je bois de l'alcool en masse, je brûle le plancher de danse. Ce sont mes activités favorites du "Off Season." Je dirais que j'en profite!

Que penses-tu du niveau des pilotes pros de la FMSQ actuellement?
Le niveau n'a jamais été aussi relevé depuis 10 ans, les pros sont super motivé à s' entrainer et performer. C'est vraiment bon pour la FMSQ pour faire évoluer notre série. Et pour moi, ça m'oublige à continuer de me surpasser et m' entrainer plus fort si je ne veux pas me faire passer par tous les jeunes fringants.

40766739_2116485388613730_306919372289474560_o (1).jpg

Quelle est ta philosophie de vie?
Tout simplement de trouver le bonheur dans la vie, de rester positif et tous tes rêves seront réalisables!

40684117_2116485065280429_1916435220886716416_n.jpg

Ce serait bien de te voir rouler un jour dans un enduro mondial, comme au nouveau championnat WESS. Les épreuves ont l'air folles, tu t'amuserais sans doute comme un petit fou. Ça te tenterait?
J'aimerais faire quelques Hard Enduros mondiaux dans un avenir rapproché, que ce soit Erzberg ou Romaniacs ou Sea To Sky. J'adore les pistes ultra techniques. En espérant que je sois capable de les terminer.

Quand on gagne tout, on fait comment pour rester simple, et surtout, essayer de s'améliorer encore?
J'ai gagné 10 courses sur 14 cette année, donc il y a encore place à l'amélioration (rires). Il y a toujours place à s'améliorer, même quand tu gagnes souvent.

Sommeil et nourriture de gagnant avant une course? Toi, ça te prend quoi?
​Sommeil: Nuit de 10 heures avant les 2 jours avant la course.
Nourriture: Poulet, Patate Douce, Avocat, je pourrais vivre juste de ça.

37320671_2036199329746226_1456855479488610304_n (1).jpg

Le best pour toi pour récupérer d'un 2 heures 30 de course intense?​
Une petite ride d'une heure de vélo de montagne le lundi soir avec mon ami Kaven Benoît (rires).

Es-tu supersticieux aux courses (as-tu une petite routine et toujours la même, sinon ça augure mal)?
Je n'ai aucune routine, ni superstition, simplement de donner le meilleur de moi-même en tout temps.

Ton film préféré? 
Bad Boys et Bad Boys 2 (rires).

Quel est l'événement de ta vie qui a eu le plus d'impact sur toi, que ce soit positivement ou négativement?
Mon accident en 2011, où je me suis cassé le dos. Depuis ce temps , je savoure encore plus chaque seconde de ma vie.

Qu'est-ce qu'on te souhaite pour 2019?
Être heureux, gagner un championnat enduro National, un championnat endurocross FMSQ et une médaille d'or aux 6 jours. 40685313_2116485331947069_2526401537052246016_o.jpg

Merci Philippe!

**Crédit Photos si non signées: Tommy Leahey.