Série Dame quadiste: Caroline Paradis.

par Isa More
dans Profils de pilotes

On est tellement contents à la FMSQ de voir la catégorie quad des dames bien vivante avec des pilotes comme Paradis, Perras, Chénard, Bilodeau, Lacroix, Messier... pour un total de 14 pilotes féminines! On rencontre aujourd'hui une maman qui est aussi championne dans sa catégorie, comme quoi on peut être pour vrai une Super Woman!

Donc, qu’est-ce qui t’a décidé de te lancer dans un championnat et de faire partie du ''revival'' du quad féminin?
Ça fait 20 ans que suis avec mon chum. Il a toujours fait de la course et je l’ai souvent accompagné mais dans ce temps-là, il vivait ce trip surtout avec ses amis. Il a cessé les courses lorsque nous avons eu les enfants. Très jeunes, nous avons initié les enfants au quad et mon chum leur a même fait une piste sur notre terrain. Il y a deux ans, on leur a offert chacun un quatre roues pour Noel et Tomy a décidé de recommencer à faire de la course avec les enfants. Je les ai accompagnés durant tout l’été 2017 en tant que spectatrice, mais à la fin de la saison, je me suis dit : Moi l’an prochain, je ne fais pas juste regarder la parade, moi aussi je participe! Mon chum voulait changer de quad, alors il m’a donné le sien et il s’en est acheté un nouveau. Un beau cadeau!

Du coup, tu te lances par plaisir en compétition, mais tu te retrouves en tête de ta catégorie au final! Passer de « aucune pression » à « beaucoup de pression », tu l’as vécu comment?
Je me suis effectivement lancée dans cette grande aventure sans vraiment trop d’attentes. Mes objectifs étaient de me mettre en forme, de développer mon endurance et de terminer mes courses. La première course que je fais à vie, je termine quatrième. La compétitrice en moi a pris le dessus. J’avoue que j’ai ensuite poussé un peu plus la machine dans les autres courses pour pouvoir atteindre au moins une fois le podium. Je ne me suis vraiment pas mis de pression pour terminer le championnat première car j’étais certaine que cela ne pouvait pas arriver. Les filles sont vraiment bonnes et disons que la blessure de Kate Bilodeau m’a donné une grosse chance d’accéder à cette première place. C’est une machine cette fille! Comme j’ai participé à pas mal toutes les courses, j’ai cumulé des points et disons que j’ai quand même été chanceuse car je n’ai pas eu trop de bris mécaniques. Terminer première a vraiment été au-delà de mes espérances. 

45685090_2211114312253055_1775730533196627968_o.jpg

Tes deux enfants roulent, et ton fils également en motocross, ainsi que Tomy Raymond ton mari. 4 quads à transporter, une moto, faire les départs et les arrivées de tout votre petit monde, les podiums, les repas, les contrôles techniques. la mécanique et surtout retourner au travail le lundi matin! Mais comment vous faites (rires)?
On s’est achetés une roulotte avec un garage pour pouvoir entrer toutes ces machines mais je vous avoue que ça rentre serré. C’est comme un casse tête parce que chaque machine a sa place bien précise pour que ça rentre… flush. On part toujours le vendredi, donc on doit souvent prendre congé au travail et mes enfants manquent parfois l’école. Mais un coup rendus, on est tellement contents! On revoit nos amis, on se fait un petit souper et un dodo très tôt parce que le samedi est schédulé au quart de tour. On se lève à 6h00 du matin. Moi, je prépare la bouffe pendant que papa va faire les inscriptions, les enfants vont faire leur inspection technique, s’habillent, puis c'est le départ des enfants, moi je vais m’habiller rapidement durant leur course et me dépêche à voir leur arrivée. C’est ensuite mon tour… Papa va manger pendant ma course... C’est comme ça jusqu’à la toute dernière course, soit celle de Félix en motocross vers 17h00. Le soir, on se fait un bon souper, on boit de la bière et du vin pis on décompresse!!!

39951604_10217351659885810_7583266589361831936_n.jpg

Et quelle réussite! Tu finis première dans ta catégorie et tes enfants Lory et Félix terminent aussi sur le podium en deuxième et troisième place dans leur catégorie. Comment on se sent quand on gagne tout ça?
Pour vrai, ça a vraiment été une saison de rêve pour nous. Je ne pense pas que ça va arriver encore que moi et mes enfants nous nous retrouvions là, les trois, sur le podium à la fin de l’année. Nous sommes très fiers de nous.

45403662_10217966011964228_7487166777718210560_n.jpg

Vous pratiquez combien d’heures par semaine pour être aussi performants?
Mon chum et mes enfants pratiquent beaucoup plus que moi car ils arrivent plus tôt les soirs de semaine. Je dirais qu’ils pratiquent entre 30 minutes et une heure environ 4 à 5 fois par semaine. Nous avons la chance d’avoir une petite piste pour les enfants dans notre cour et un ‘’pit’’ de sable à 2 minutes de chez nous. Moi, je m’entraine moins de temps en quad qu’eux mais je m’entraine au gym les midis pour être capable de passer à travers mes courses.

34434891_10216675555903633_1825477262485487616_n.jpg

Quel a été le résultat de papa au fait chez les experts? Trouve-t’il du temps pour sa propre carrière de sportif (rires)?
Tomy a été un peu moins chanceux que nous. Malgré qu’il eût un nouveau quad, il a eu quatre bris mécaniques qui l’ont empêché de terminer ses courses. Il ne sera pas content que je dise ça, mais il n’a plus 20 ans non plus (40 ans le 13 mai, rires). Il course contre des petits jeunes. Malgré le fait qu’il soit très occupé l’été avec sa compagnie d’excavation, mon chum s’arrange toujours pour entrer ses courses dans son horaire. Il n’a pas toujours pu le faire car démarrer une entreprise demande beaucoup de sacrifices et de temps mais maintenant, il peut se permettre de prioriser la famille.

34191050_10216675555463622_9173452744369897472_n.jpg

Tes deux enfants coursent donc dans la même catégorie. Est-ce cette compétition directe se passe bien?
Félix est de nature très compétitive dans la vie. Disons qu’il avait parfois de la difficulté à accepter que sa sœur puisse parfois le dépasser. Heureusement que ce n’est pas arrivé aussi souvent que ça! La compétition entre eux s’est quand même très bien passée. Lory est tellement contente d’avoir terminé troisième et elle est aussi très fière de la deuxième position de son frère.

34473096_10216675566023886_6350280477676404736_n.jpg

En tant que parent, comment les aides- tu pour que ça reste sain, solidaire, empathique et constructif l’un envers l’autre?
Nous avons vraiment la conviction que le sport est une école de vie pour nos enfants. L’hiver, ils jouent tous les deux au hockey. Ils apprennent plein de choses que l’on peut appliquer dans leur vie de tous les jours (le travail en équipe, la discipline, le dépassement de soi). Les courses de quad est un sport plus individuel et placent Félix et Lory en compétition mais on profite toujours de leurs expériences de courses pour leur enseigner les choses de la vie. Ils doivent se respecter l’un et l’autre et y parviennent bien.

37290190_10217028482926588_6964102690926231552_n.jpg

Qu’est-ce que représente rouler en quad, physiquement et mentalement, pour toi?
J’ai eu 40 ans le 1er septembre dernier (nous étions à St-Michel-des-Saints cette fin de semaine là en course). Moi non plus, je n’ai plus 20 ans mais je suis une fille très active. Pour me garder en forme, je m’entraine au gym et je joue au dec-hockey pour travailler mon cardio. Mentalement, ça représente pour moi… faire le vide!

37161466_10217028482326573_2981793650977013760_n.jpg

Ta job n’est pas non plus facile car tu travailles avec des cas d’enfants de la DPJ et donc tu en vois de toutes les couleurs! Le quad est-il un exutoire?
Effectivement, mon travail est très exigeant mentalement et émotionnellement. On vit beaucoup de stress au quotidien alors les courses m'aident vraiment à prendre soin de ma santé mentale. Quand je vais aux courses, je mets la 'switch à off'' et je décroche du travail. On passe tellement de beaux moments en famille et entre amis! 

37179766_10217028481886562_3259227368404811776_n.jpg

Parlez-vous de quads à tous les repas (rires)?
Pas à tous les repas mais disons très souvent. Les enfants en parlent beaucoup.

39606931_10217328393344161_3172089993866772480_n (1).jpg

Si tu manques une course, c’est pour quelle bonne raison (rires)?
J’ai manqué une course et c’était la première. J’avais une hernie cervicale. J’étais tellement déçue de la manquer. Par contre, j’ai bien fait de ne pas la faire. Ça m’a permis de guérir ma blessure plus rapidement.

Est-ce que tu te refuses une petite robe pour un nouvel ''exhaust'' (rires)?
Refuser une robe… Jamais (rires)!

 39752057_10217328391464114_7427877644709920768_n (1).jpg

Qu’est-ce que les femmes quadistes apportent de plus au sport d’après toi?
Pour moi, la FMSQ est une grande famille. Le fait que nous, les femmes (dont plusieurs sont mamans), puissent avoir notre place dans une catégorie quad, vient prouver encore plus que tous les membres de la famille ont leur place à la FMSQ… Même les mamans!

Merci Caroline!


**Crédit photos: Isa More et famille Caroline Paradis.