Série Dame quadiste: Lorika Lacroix

par Isa More
dans Profils de pilotes

Des pilotes solides de ta catégorie, comme Kathe Bilodeau, disent qu'elles doivent faire attention à toi pendant les courses. Aimes-tu cette idée qu'on te craigne un peu dans la gang (rires)?
Pour vrai, oui! Ça me donne le goût de me surpasser de plus en plus, de m’améliorer, de trouver des trucs et de pousser encore plus mon 'bike' à fond. Aussi, donner de la pression aux autres, c’est amusant, surtout que ça pousse mes coéquipières à se surpasser et à donner tout ce qu’elles ont.

37317785_2105828729671258_5361863238482919424_n (2).jpg

Tu es jeune, très douce et souriante, d'où te vient l'agressivité nécessaire pour tes courses (rires)?
En réalité, je suis une fille très compétitive qui ne se laisse pas faire facilement. J’aime beaucoup gagner (rires). J’aime aller au bout de moi-même et surtout l’adrénaline d’avoir quelqu’un qui essaie de me dépasser me donne juste un «boost» d’énergie pour la garder derrière.

23472162_1965754573678675_311040982394986550_n.jpg

Tu nous racontes ton parcours endurocross depuis tes débuts?
J’ai fait ma première course dans les 12-14 ans à la Guadeloupe en septembre 2017. Nous étions deux dans ma catégorie. J’ai fait le 'holeshot', mais j'ai finalement terminé la deuxième. C’était la dernière course de l’année et avec la belle ambiance de la FMSQ, j’avais déjà hâte à l’année suivante. Donc, cette année c’était ma première année presque complète. J’ai fait Mont-Laurier et terminé deuxième. Ensuite, j'ai fait Mansonville où j’ai terminé première, puis Tring-Jonction et St-Michel-des-Saints avec encore une première position. J’ai également fait Casselman dans la catégorie 12-14 ans avec une quatrième position.

Tu fais du cheval, du volleyball, du snow, du quad, quoi d'autre encore (rires)?
En effet, je fait beaucoup de sport. Je pourrais ajouter le flag football, le wakeboard, la course et le soccer.

23517565_1965754633678669_9024837021830028503_n (2).jpg

Tu sembles adorer les chevaux. Qu'ont-ils de si spécial à tes yeux?
Pour moi les chevaux sont comme des gros bébés poilus qui ne cherchent que de l’amour et à apprendre à créer un lien de confiance et d’amitié. Ce sont des animaux très intelligents et imposants parfois, mais ils sont vraiment relaxants et apaisants dans des moments de stress de la vie quotidienne par exemple.

Le kit déco de collants de ta machine de course 2018 avait un sacré style. Comment l'as-tu personnifié à ton goût et à tes couleurs?
J’ai cherché des « background » sur internet, mais j’avais beaucoup de misère à me décider sur ce que je voulais réellement. Alors, nous avons demandé à un ami, qui a beaucoup d’imagination, de nous faire quelque chose avec des couleurs éclatantes et avec mon nom et la face animée de mon chien sur les côtés. La première idée qu’il nous a montré, j'en suis tout de suite tombée amoureuse. C'était encore plus ''wow'' que ce que j'imaginais!

41229958_252328098758343_1202179612646309888_n (2).jpg

Avec qui tu traînes aux courses? Bref, c'est qui ta gang (rires)?
On se tient souvent avec Éric Grondin et sa famille, Michel Bernard, Maryse Grondin et leurs garçons, puis notre ami Simon Houle.

43120247_278127176131825_3065937613698367488_n (1).jpg

Qu'est-ce que tu préfères aux courses, à part gagner (rires)?
J’aime bien gagner oui (rires), mais j’aime également l’énergie que chacun et chacune dégage. Tout le monde à la FMSQ est là pour avoir du plaisir à faire la même passion ensemble. J’aime la compétion et la pression que les coureurs se donnent avant chaque course. Pour finir, j’aime le stress au départ et l’adrénaline pendant la course.

Tu as eu une superbe saison en 2018. Quels sont alors tes objectifs pour 2019?
À vrai dire, je n’ai pas vraiment d’attentes pour 2019, juste avoir le plaisir de pratiquer ma passion et de rouler avec des gens qui sont passionnés de la même chose que moi. Ça, c'est important pour moi!

Quelles sont les faiblesses sur lesquelles tu dois travailler cette année?
Je dois travailler sur le fait de ne pas ralentir vers la fin de la course, de toujours garder le même rythme (rapide et agile) tout au long de la course et de visualiser plus rapidement le parcours pour voir les meilleurs lignes possibles qui me feront gagner du temps.

43146186_278127129465163_3444593548400263168_n (2).jpg

Et au contraire, quelles sont tes forces que tes concurrentes redoutent (à part ta jeunesse, rires!)?
Je dirais ma rapidité et mon agilité dans les sections dans le bois. Je dirais également ma spontanéité sur les départs et mon intensité durant toute la course.

43127306_278127172798492_977076966458916864_n (2).jpg

Es-tu encore à l'école?
Oui je suis encore à l’école et je vais à la polyvalente Montignac de Lac-Megantic.

Aimerais-tu remercier quelques personnes spéciales dans ton évolution en quad?
J’aimerais remercier ma mère (Alexandra Jacques) et mon beau père (Frédéric Charbonneau) pour toute leur patience, leur énergie et leur temps mis dans ce grand projet. J’aimerais remercier mon mécano (Dave Larochelle) pour avoir mis mon 'bike' sur la coche à chaque course. Je voudrais remercier ma famille proche de m’avoir encouragée et d'être venus assister à quelques-unes de mes courses. Je remercie également les photographes (Xtreme Lens Photography et Gabriel Valois) d’avoir immortalisé des beaux moments de ma passion.

35539435_1986650941366061_4003783940853727232_n (4).jpg

Merci Lorika!