Entrevue avec le boss de Nrtec Suspension!

par Isa More
dans Profils de pilotes

Nicolas Rousseau AKA Nickeau 223 est l'un de nos commanditaires fidèles avec sa propre entreprise œuvrant dans l'entretien et la modifications d'amortisseurs hors route Nrtec suspension. Nous avons profité d'une petite entrevue avec lui pour le remercier de s'impliquer dans notre association avec la même passion qui l'anime quand on parle de motocross ou de suspensions avec lui!

Pour une clinique d'ajustement ou pour toute question, n'hésitez-pas à le contacter:
NRTEC SUSPENSION/Nick223:

31 Rue Préfontaine,
Saint-Marc-sur-Richelieu,
QC J0L 2E0
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Téléphone : (514) 318-4799

Nick, avec ta compagnie Nrtec supsension, tu travailles avec des pilotes de MX, d’enduro, de cross-country, de flat track, de supermoto, de snowbike, de snowcross et de courses sur glace! Ta réputation n’est plus à faire. Tu nous racontes ton parcours dans le domaine et ta percée dans toutes ces disciplines?
J’ai travaillé pour Elka suspension comme machiniste et technicien en recherche et développement pendant 17 années. En 2018, j’ai créé Nrtec suspension. J’ai voulu faire les choses à ma manière et travailler dans le secteur que j’aime le plus: le motocross. Mes secteurs d’activités sont principalement le cross-country et le MX. Par contre, je m’intéresse beaucoup au snowbike, au flat track et aux courses sur glace. J’ai la chance d’être entouré de gens qui connaissent très bien chacune de ces disciplines, ce qui me facilite la tâche.

 thumbnail_image1.jpg

Tu as choisi personnellement de t’impliquer en tant que pilote en cross-country. Pour quelles raisons as-tu choisi cette discipline plutôt qu’une autre?
Jai commencé à courser en 2003 dans la CMRC et j’ai fait ma première course cross-country en 2006 à Victoriaville. J’ai trouvé l’ambiance beaucoup plus intéressante et vu que je pompe des bras le premier 15 minutes, les courses de MX étaient moins ma place (rires).

21688358_10155394218916117_5468799489221202010_o.jpg

Pour quelle autre discipline as-tu un « soft spot »?
Sans aucun doute le snow bike! J’ai rarement eu autant de plaisir à rouler une 450!

 thumbnail_image0_3.jpg

Pour ton travail, tu essaies toutes sortes de machines, quel est ton coup de cœur depuis la Husky TC 250?

Une YZ 125, j’adore cette moto!

 thumbnail_image0_1.jpg


On connait l’adage qui dit « cordonnier mal chaussé ». Avec tous les « rebuilds » et ajustements que tu dois faire à tes clients, as-tu le temps de t’occuper de ton propre bike afin d’être prêt aux courses (rires)?
Je trouve le temps mais c’est souvent à la dernière minute. David de chez D-Spec Motosport me donne parfois un coup de main sinon je profite de l’avantage d’être travailleur autonome et de gérer mon horaire pour prendre le temps de rouler et de faire ma mécanique.

117125263_10220166403768586_2596623515772972719_o.jpg


Comment assures-tu un service impeccable de Nrtec à tes clients?
Qu’il s’agisse d’un calibrage complet ou seulement d’un entretien, j'’essaie de m’occuper d’un seul client à la fois. J’essaie de le conseiller du mieux que je peux selon ses besoins. Parfois, j’invite le client à apporter sa moto afin de lui montrer les petits détails importants pour l’ajustement et l’installation d’une suspension. Finalement, on procède avec l’ajustement du SAG, j’aime savoir que le client ira rouler sans ce soucier de ces éléments en pouvant donc profiter pleinement de son «setup».

118257212_10158069313493692_4603439249461337169_n.jpg


Tu peux nous expliquer le « full Nrtec system »?
Le problème fréquent sur les snow bike est l’affaissement de la fourche en décélération, ce qui rend la machine très instable et difficile à manœuvrer. Pour contrer ce problème, j’ai fait le développement d’un amortisseur Elka qui s’installe en dessous de l’aile de la moto jusqu’au pivot du ski parallèle à la fourche. La conduite devient très légère, les suspensions peuvent absorber de très gros impacts et réduisent énormément la déflection de la fourche. Au final, Le produit est 100% québécois!

Les fourches à air ont posé à plusieurs pilotes des problèmes sur certaines motos, tu nous expliques lesquels?
Les fourches à air sont très présentes depuis quelques années. C’est un bon concept mais qui comporte plusieurs problèmes. Comme les variantes de températures qui affectent le fonctionnement de la fourche, les joints d’étanchéité à l’intérieur de la cartouche d’air ont tendance à céder et beaucoup de gens ne veulent pas se préoccuper de gérer la bonne pression d’air à chaque sortie. En gros, la fourche fonctionne bien quand les 'settings' sont parfaits, mais il est facile de se perdre.

Tu as développé un système de conversion avec des ressorts usinés et testés à 100% au Québec par toi-même pour remplacer ces fourches à air, qui finalement ne plaisent pas toujours pour la maniabilité, le confort et la traction . Tu nous racontes comment ça marche?
J’ai développé une cartouche à ressort de remplacement pour les fourches à air WP. Le kit équivalent aux US est parfois difficile à obtenir et avec le taux de change, ça revient plus dispendieux. Ça m’a permis aussi de faire plusieurs essais avec des pilotes de disciplines différentes et ainsi d’améliorer les set-ups sur les Husky / KTM. La demande est très forte et la différence est assez incroyable. La fourche est beaucoup plus souple en début de course et reste très rigide aux gros impacts. Le produit est entièrement conçu, testé et usiné cher Nrtec.

téléchargement_4.jpg


On pourra te retrouver à notre saison écourtée de quatre courses. Les gens peuvent venir te voir et te poser des questions sur le terrain directement?
Bien sur! Je suis toujours très ouvert à jaser de motocross!

téléchargement_3.jpg


Quel est le plus gros défi que tu as eu à faire sur un bike?
Probablement développer l’amortisseur pour les snow bikes. J’ai mis énormément de temps et d’énergie sur ce projet!

téléchargement_2.jpg


Tu as essayé le Beta trial, raconte-nous ton expérience. Amusant mais difficile?
Ça parait beaucoup plus facile que ça l’est! C’est vraiment un complément au motocross pour améliorer l’équilibre. J’ai eu la chance de le tester avec Loris Gubian (champion français) en Espagne sur les trials Ossa. Il m’expliquait qu’il pratiquait plus de 6 heures par jour sur son trial! Quand on les voit aller, ça semble tellement facile.

thumbnail_image0_2.jpg


Ton meilleur conseil pour quelqu’un qui ne s’y connaît pas du tout en suspensions?
Demandez conseil à un expert! Avec tous les ajustements possibles à faire sur une moto, il est facile de s’y perdre. Une simple clinique d’ajustement peut faire une énorme différence.

Qui aimerais-tu remercier dans le milieu et qui t’inspires?
Ceux qui m’ont appuyé depuis le tout début de mon projet! Merci à ma femme Véro (323), ma belle-sœur Isa (194), Dave Bergeron (611), Chris Alvarez (338), PY (269) et Dave Gingras (D-Spec 289) et merci à tous mes fidèles clients! Ce fut un gros changement dans ma vie de quitter un emploi sécuritaire pour faire le « move » dans ma petite shop!

 34561798_1869069146732617_8932950269604397056_o.jpg

 

Merci Nick!

 

**Crédit photos:  Merci à Richard Séguin/MX PHOTO MAFIA, Pierre Chamberland, Noémie Routhier/100 limites photgraphie & famille Nick223.